Barnes & Noble Education dans le rouge

Par : Angèle Boutin

24/08/2018

Les revenus de Barnes & Noble Education ont baissé de 5% au cours des trois premiers mois de cette année fiscale, passant de 355,7 millions de dollars l’année dernière à 337,5 millions (291,8 millions d’euros) le 28 juillet.

La chute des ventes est en partie attribuée à MBS et Barnes & Noble College. En effet, les ventes de B&N College ont diminué de 1,9% par rapport à l’année précédente, « une baisse saisonnière », selon l’entreprise. 

Les ventes totales de MBS représentent 130,3 millions de dollars (112,3 millions d’euros), enregistrant une baisse de 6,8% par rapport à la même période en 2017 : les ventes aux établissements scolaires ont baissé de 4,4% et les ventes de MBS Direct ont diminué de 11,4% (principalement en raison du calendrier de livraison). 

Direct Student Solutions (DSS) sauve l’honneur 

La nouvelle branche de B&N Education, qui génère des ventes via des abonnements aux titres numériques, enregistre 5,7 millions de dollars pour ce trimestre, soit 4,93 millions d’euros. 

Michael P. Huseby, PDG de Barnes & Noble Education, a déclaré dans un communiqué que l’entreprise était « satisfaite des progrès réalisés dans tous les domaines de B&N Education ce trimestre, en particulier dans la branche DSS. » 

L’entreprise projette un BAIIDA (bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement) de 2,2 et 2,3 milliards de dollars (1,9 millions d’euros) pour l’ensemble de l’année, stable en 2019, reflétant la baisse générale des ventes de Barnes & Noble. 

Source : Publishers Weekly / Crédits Illustrations : Barnes & Noble

TEMPS DE LECTURE: < 1 minute

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

ARTICLES LIÉS