Canada : quel est le profil du lecteur moyen d’ebook ?

Par : Joanna Kurcz

19/07/2018

Une femme de moins de 45 ans célibataire, diplômée avec un revenu annuel supérieur à 50 000 $.

Selon les résultats du sondage réalisé par Booknet Canada, le lecteur de livres électroniques canadien moyen est une femme de moins de 45 ans, pas mariée, sans enfant, possédant un diplôme et gagnant plus de 50 000 $ par an. En moyenne, les lecteurs d’ebooks ont tendance à être plus jeunes que les lecteurs de livres papier — tandis que les lecteurs de livres audio sont encore plus jeunes. Hormis ces différences de génération, les caractéristiques moyennes restent assez homogènes pour consommateurs des différents formats.

L’acquisition d’ebook : Amazon en tête

Concernant l’acquisition, 53 % des lecteurs d’ebooks ont déclaré qu'ils achètent par l’intermédiaire des différents services d'Amazon. Google arrive en deuxième position avec 33 %, mais il est possible que certains sondés aient confondu Google Play avec le moteur de recherche de Google, précise Booknet Canada. Derrière Google, Kobo est à 30 %, les bibliothèques à 25 % et Apple à 20 %. Les lecteurs utilisent également des sites de torrent pour télécharger des ebooks (14 %).

L’ebook d’abord, mais pas seul selon le genre littéraire

De tous les livres lus l'an dernier, 45 % étaient des ebooks, 43 % étaient des livres imprimés, et 12 % étaient des livres audio. Ainsi, les lecteurs d'ebook lisent encore beaucoup de livres papier.

Booknet Canada explique que lorsqu’il s’agit des genres préférés, il n’y a pas de nette opposition entre le numérique et le papier. En effet, de nombreux lecteurs d’ebook lisent dans les deux formats. Par exemple, 44 % des lecteurs d’ebooks préfèrent lire les livres de cuisine en version papier contre 17 % en format numérique. La préférence pour le papier parmi ceux qui lisent des ebooks s’observe aussi avec les recueils de poésie ou encore les livres illustrés tels que les livres d’art, les livres pour enfants, les romans graphiques et les bandes dessinées.

Concernant la littérature non-fictionnelle, 35 % de lecteurs d’ebooks préfèrent le papier contre 30 % pour le numérique. La séparation est encore plus fine pour la fiction puisque 33 % des sondés préfèrent les livres papier et 33 % préfèrent les ebooks, tandis que 21 % affirment ne pas avoir de préférence et 5 % préfèrent les livres audio.

Lorsqu’il s’agit de romance, de fiction historique ou de polars, le format numérique est plus populaire tandis que les romans graphiques et bandes dessinées et la fiction générale se vendent mieux en papier. La non-fiction se vend en grande partie en version papier dans la mesure où beaucoup de ces livres sont offerts lors d’occasion, affirme Booknet Canada. Cela dit, les ventes de livres papier dominent toujours le marché, même en excluant lorsque le quart des données récoltées à Noël.

Le prix comme facteur déterminant

Le prix est le facteur le plus important pour les lecteurs d’ebooks lorsqu'ils décident d'acheter un livre (dans l'un ou l'autre format). En moyenne, ils pensent que les ebooks devraient coûter en moyenne 9,18 $ et que les livres imprimés devraient coûter un peu plus cher à 11,68 $. Une partie des sondés pensent aussi qu’ils ne devraient pas avoir à payer pour un contenu : 18 % des lecteurs d’ebooks pensent que les ebooks devraient être gratuits et 15 % d’entre eux pensent que les livres papier devraient également être gratuits. Ces chiffres sont assez proches du nombre de lecteurs d’ebooks qui choisissent les torrents pour se procurer leurs livres numériques (14%).

Les lecteurs d’ebooks sont remarquablement prêts à payer plus cher pour des livres papier illustrés (14 $) mais moins pour les romans numériques et les romans graphiques et bandes dessinées (8 $). Enfin, un certain nombre de lecteurs d’ebooks ont déclaré souhaiter que les romans graphiques et bandes dessinées soient gratuits aussi bien en version papier (20 %) qu’en version numérique (18 %). Pour Booknet Canada, cela s’explique probablement par la popularité des bandes dessinées sur le web, dont beaucoup sont disponibles en téléchargement illégal.

Source : Booknet Canada | Illustration : Creative Commons

TEMPS DE LECTURE: 3 minutes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.