Dans l’ombre de l’imprimerie polonaise

Par : Angèle Boutin

26/06/2018

L’industrie de l’imprimerie est florissante : les Polonais achètent de plus en plus de livres et le nombre de publications ne cesse de croitre. Pourtant, le secteur du livre local reste fragile.

En 2017, les rayons des librairies polonaises comptaient plus de 36 200 titres. Soit trois fois plus de titres qu’en 1991.

« Le nombre de livres et le taux de lecture sont deux choses différentes »

Selon Waldemar Lipka, président de Kompap, le « taux de lecture est un problème qui concerne les professeurs [ … ] ce qui compte pour nous, c’est la quantité de livres vendus ». Il invoque ainsi les achats des bibliothèques qui ont augmenté et l’impression de livres, qui ne sont pas conçus pour la lecture à proprement parler, comme les manuels scolaires. 

Les pratiques de lecture changent

Le pays connaît un faible taux de lecture: 40% de lecteurs (1 livre par an). Avec seulement près d’un dixième des Polonais lisant 7 livres ou plus par an. 

Il est par ailleurs important de relever, que les lecteurs sont plus disposés à lire les livres qu’ils ont achetés que ceux qu’ils possédaient déjà. 

Les tirages

En 2010 un livre était en moyenne tiré à 5 700 exemplaires, en 2014 le tirage était de 3 200, aujourd’hui il est de 2 500. La grande majorité des livres tourne autour de 1 000 impressions.

Cette situation est favorable au développement de l’édition numérique pour qui les coûts de stockage sont inexistants. 

Les difficultés financières 

Si l’imprimerie tire bien son épingle du jeu, ce sont les retards de paiements et l’économie parfois mauvaise des éditeurs qui pose problème. 

Bisnode Poland (institut d’études) a révélé que la part des éditeurs rencontrant des difficultés financières est passée de 44% à 53% en un an. 

Le rapport BIG InfoMonitor indique quant à lui que 5,4% des éditeurs et 3,7% des libraires sont endettés auprès de leurs partenaires commerciaux et de leurs banques. 

Source : Investor / Crédits Illustrations : CC0 License 

TEMPS DE LECTURE: < 1 minute

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.