Etats-Unis : infléchissement de la réglementation autour des DRM

Par : Angèle Boutin

30/10/2018

Depuis dimanche, il est possible de hacker en toute légalité les fichiers DRM sur le territoire américain, en passant par les logiciels d’un smartphone, d’une voiture, d’un ordinateur ou d’un objet connecté dans le cadre d’une maintenance ou d’une réparation.

La US Copyright Office, agence américaine de la protection intellectuelle, a infléchi ses règles sur les droits numériques, et ces modifications sont entrées en vigueur dimanche 28 octobre.

Les citoyens américains ont le droit de modifier les logiciels d’un appareil électronique acheté légalement « pour le faire fonctionner dans les spécifications d’origine ». ce qui autorise le propriétaire à hacker son firmware et à contourner ses dispositifs de protection pour le maintenir en état, ou le réparer.

Cette nouvelle décision élargit la loi Digital Millenium Copyright Act aux voitures, smartphones, ordinateurs, objets connectés, consoles de jeux etc. Motherboard explique dans son article que cette règlementation va notamment permettre de contourner le « kill switch » d’un MacBook Pro, qui empêche les utilisateurs de faire réparer leur PC portable chez un professionnel non-agrée par Apple. Mais aussi potentiellement de faire sauter les verrous numériques de fichiers lus sur les machines en question, comme des ebooks, par des logiciels hackés légalement.

Source : 01 Net

TEMPS DE LECTURE: < 1 minute

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

ARTICLES LIÉS