Hausse de 6,2% des droits d’auteurs collectés par la CISAC en 2017

Par : Caroline Garnier

12/11/2018

La confédération internationale des sociétés d’auteurs et compositeurs (CISAC) a publié jeudi son rapport annuel 2018 (données de 2017) sur les collectes mondiales des droits d’auteurs.

Ce sont ainsi 9,6 milliards d’euros qui ont été collectés en 2017 au titre des droits d’auteurs, soit une hausse globale de 6,2 %. Dans le domaine littéraire, la hausse s’élève à 5,2% avec 227 millions d’euros collectés. La musique et l’audiovisuel sont les domaines qui récoltent le plus de droits d’auteurs avec respectivement 8,34 milliards d’euros (+6 %) et 611 millions d’euros (+6,8 %. Le livre arrive en troisième position devant les arts visuels (200 millions d’euros) et le spectacle vivant (196 millions d’euros).

La première source de revenus pour le répertoire littéraire est la reprographie (71,3%), qui génère à elle seule 162 millions d’euros de droits versés dans le monde. Viennent ensuite la location/prêt public, pesant 21 millions d’euros, en hausse de 132 %. Puis les adaptations TV & Radio (19 millions d’euros) et la copie privée (13 millions d’euros), à égalité avec les utilisations pédagogiques (13 millions d’euros).

Sur un plan géographique, L’Australie se positionne en tête des pays contributeurs de droits littéraires, avec 95 millions d’euros collectés sur le marché des droits littéraires, soit 42 % de part des collectes mondiales. Viennent ensuite le Royaume-Uni, à hauteur de 27 millions d’euros de droits collectés (11,9 %) à égalité avec la Suisse, puis la Finlande et l’Autriche (toutes deux 19 millions d’euros de droits collectés pour chacune 8,4 % de part des collectes mondiales).

La confédération internationale des sociétés d’auteurs et compositeurs, présidée par Jean-Michel Jarre a pour mission d’oeuvrer « à la protection des droits et à la promotion des intérêts de créateurs dans toutes les zones géographiques et pour tous les répertoires artistiques: musique, audiovisuel, spectacle vivant, littérature et arts visuels. » Elle a également pour objectif « d’assurer une juste rémunération pour l’utilisation de leurs oeuvres partout dans le monde ».

   

Source: CISAC

TEMPS DE LECTURE: < 1 minute

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

ARTICLES LIÉS