La ministre de la Culture en conflit d’intérêts avec l’édition

Par : Angèle Boutin

10/07/2018

Le décret 2018-591 du 9 juillet 2018 pris en application de l’article 2-1 du décret n°59-178 du 22 janvier 1959 relatif aux attributions des ministres publié ce jour au Journal officiel.

Le décret révèle un conflit d’intérêts entre Françoise Nyssen et le secteur du livre dont elle est issue.   Le 8 juillet, la ministre a annoncé au Premier ministre être « en situation de conflit d’intérêts », estimant au sujet de certaines questions « ne pas devoir exercer ses attributions » (en application du décret du 16 janvier 2014). Le décret, pris par le Premier ministre sur proposition de la ministre de la culture, sera exécuté par Françoise Nyssen. Dans les faits : quels changements ? L’article 1 du décret publié ce jour annonce que « la ministre de la culture ne connaît pas des actes de toute nature relatifs : 

  1. À la société « Actes Sud »;
  2. À l’exercice de la tutelle du Centre national du livre ;
  3. À la régulation économique du secteur de l’édition littéraire. 
Conformément à l'article 2-1 du décret du 22 janvier 1959 susvisé, les attributions correspondantes sont exercées par le Premier ministre. » Un décret vague Rien ne précise en effet ce qui est entendu par « régulation économique du secteur de l’édition littéraire », ni si l’expression englobe - ou non -  les secteurs de la librairie, des bibliothèques etc. Rien n’a non plus filtré sur le mandat de l’actuel président du Centre national du livre, Vincent Monadé, qui s’achève en principe en octobre prochain. Quand bien même la ministre ne connaît plus de l’édition, il semble peu probable que le Premier ministre puisse agir sans ses lumières sur les sujets qui agitent le secteur. Crédits Illustrations : CC0 License

TEMPS DE LECTURE: < 1 minute

Commentaires sur “La ministre de la Culture en conflit d’intérêts avec l’édition

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

ARTICLES LIÉS