Bibliothèques sans frontières maintient son volume d’activité

Par : Angèle Boutin

01/08/2018

Après la forte croissance enregistrée en 2016, BSF a publié son rapport annuel pour l’année 2017

En 2017, 87% du budget a été alloué aux missions sociales entre la France (24%), l’international (59%), la mission « collecte » (3%) et les activités d’information et de sensibilisation du public (1%). Le reste du budget a été partagé entre les frais d’appel à la générosité du public et de recherche de fonds (3%) et les frais administratifs (10%). 

En 2016, l’ONG avait enregistré un volume d’activité de 7 934 millions d’euros qui s’est stabilisé en 2017 avec une baisse de 1,18% (7 840 millions d’euros). Le résultat annuel a enregistré un gain de 5 570 euros.

Les ressources privées issues de la recherche de fonds représentent 82% des ressources de l’ONG, soit 6 577 millions d’euros, un chiffre en hausse de 15,52% par rapport à 2016. Elles sont elles-mêmes composées à 97,57% par les subventions privées et le mécénat qui représentent 6 418 millions d’euros. Les adhésions ont permis de récolter 3,89 million d’euros (0,06%), les dons représentent 155,87 millions d’euros (2,36%). 

L’ONG fonctionne aussi avec les ressources institutionnelles publiques (678 millions d’euros), les ressources de fonctionnement (559 millions d’euros) et les ressources financières (25 millions d’euros). 

Depuis 11 ans, Bibliothèques Sans Frontières renforce l’accès à l’information, à l’éducation et à la culture partout dans le monde. Depuis 5 ans, 78 Ideas Box (médiathèques itinérantes) se sont imposées dans 30 pays pour faire le lien entre les structures déjà existantes et les populations isolées. En 2017, 20 Ideas Box ont été créées en Colombie afin d’y ramener la paix.

Philippe Laffon, le trésorier, explique dans le communiqué que « si l’expérience de Bibliothèques Sans Frontières a pu être assise en 2017, la capacité à signer des projets de plus grosse envergure sur plusieurs années avec des acteurs institutionnels est maintenant un défi qu’il faut relever ».

TEMPS DE LECTURE: < 1 minute

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.