Chine : Beijing investit dans les librairies

Par : Joanna Kurcz

20/07/2018

Beijing souhaite développer les librairies dans la ville à travers des politiques de subventions ou encore de réductions d'impôts, visant à établir un environnement de lecture structuré pour le public, a annoncé le bureau des finances de Beijing.

Le gouvernement municipal va investir 50 millions de yuans (382 000 euros) pour soutenir la construction et l'exploitation des librairies en 2018, soit 2,8 fois l'investissement annuel dans le secteur en 2016 et 2017, a indiqué le bureau.

La construction de librairies sera incluse dans le plan national de développement économique et social, avec un soutien aux entreprises et aux individus qui souhaitent construire des librairies dans les centres commerciaux et touristiques, dans les rues animées et dans les nouveaux quartiers résidentiels, selon le bureau de presse, de publication, de la radio, du cinéma et de la télévision de Beijing.

« Nous n’aidons pas seulement les librairies avec des problèmes financiers », a déclaré Zhang Su, directeur adjoint du bureau. « Notre objectif est d'utiliser ces politiques pour attirer plus de capital social dans l'industrie du livre et guider les librairies existantes pour améliorer leur fonctionnement ».

Beijing prévoit de construire 16 grands centres commerciaux — un dans chaque quartier et 200 librairies en ville d'ici 2020.

« Les centres commerciaux deviendront des centres d'expérience culturelle pour le public, qui proposeront non seulement des livres, mais aussi des conférences, des activités caritatives et des événements liés à l’innovation », a déclaré M. Zhang. Pendant ce temps, l'autorité encouragera certaines librairies à rester ouvertes 24h/24 et 7j/7.

Liu Mingqing, 55 ans, éditeur et écrivain à Beijing, a déclaré que les contraintes d'espace étaient un problème de longue date pour les responsables de librairies. Pour résoudre le problème, le gouvernement fournira des subventions au loyer et encouragera les projets immobiliers et les centres commerciaux à fournir de l'espace libre ou des espaces à faible loyer aux propriétaires de librairies. En outre, le gouvernement offrira des réductions d'impôts aux propriétaires de librairies.

« Nous sommes confrontés à une période de déclin concernant les librairies. Cependant, Beijing, en tant que centre culturel du pays, a toujours les meilleures ressources dans l'industrie de l'édition. Les deux tiers des maisons d'édition publiques sont à Beijing. », a déclaré Liu Mingging.

Les habitants de Beijing ont lu environ 10 livres papier en moyenne en 2016 et en 2017, alors que le niveau national était d'environ quatre livres. « Plus de 60 % des citoyens de Beijing ont acheté des livres dans les librairies plutôt qu'en ligne, ce qui signifie que les librairies restent un canal essentiel », a précisé l’éditeur et auteur.

Zhang Letian, directeur de Hanfenlou, une librairie créée en 1904 sur la rue Wangfujing à Beijing, a déclaré que les politiques lui avaient assuré que l'avenir serait meilleur. « Nous explorerons davantage de méthodes commerciales telles que l'intégration en ligne et hors ligne pour attirer plus de lecteurs », a-t-il déclaré.

Source : China Daily

TEMPS DE LECTURE: 2 minutes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *