Hadopi veut une offre de livres numériques accessibles

Par : Dario Alcide

03/01/2018

Hadopi a récemment missionné Alain Lequeux, administrateur au Groupement des Intellectuels Aveugles ou Amblyopes, pour rédiger un rapport étudiant la possibilité de favoriser l’édition de livres numériques nativement accessibles.

Selon Alain Lequeux, l’une des principales raisons au manque d’accessibilité des livres numériques est le DRM (Digital Right Management). Si cet outil est, à l’origine, pensé pour limiter la diffusion illégale et protéger les droits d’auteurs, il a également pour effet de rendre quasi impossible la copie ou l’utilisation d’œuvres numériques sur plusieurs supports. Pour les personnes handicapées qui doivent utiliser des appareils de lectures spécifiques, c’est un frein supplémentaire que seuls quelques technophiles pourront contourner.

La solution la plus simple est donc l’adaptation des ouvrages. Grâce à l’exception au droit d’auteur en faveur des personnes handicapées, les organismes agréés peuvent obtenir les fichiers directement auprès de la BNF ou des éditeurs pour les adapter en fonction des différents handicaps. Ce travail, long et fastidieux, permet aujourd’hui de rendre accessible environ 5 à 7% de la production annuelle.

L’idée, derrière le rapport en cours de rédaction, est de se passer de l’adaptation en rendant les livres numériques nativement accessibles. Alain Lequeux espère ainsi passer à un niveau d’accessibilité pour les personnes empêchées de lire de 30%.

« Si vous avez un livre, pour le lire facilement, il faut qu'il soit structuré. Si vous avez des images significatives, des graphiques ou encore des schémas, ils doivent être décrits. Ce sont des règles d'accessibilité indispensables pour assurer une bonne conversion des ouvrages et leur lecture sur les appareils Daisy par exemple », précise monsieur Lequeux sur le site ActuaLitté. Ainsi propose-t-il d’encourager les éditeurs à fournir des livres au format EPUB3. Grâce aux fonctionnalités offertes par ce format, précise le consortium pour des livres accessibles, il est possible de créer des fichiers électroniques pouvant ensuite être utilisés pour produire des livres audio avec voix de synthèse ou des livres en braille électronique.

« Sur le plan pratique, ce qui sera rendu accessible, c'est sûrement les romans, les textes au kilomètre », tempère Alain Lequeux. Car les textes fortement illustrés (comme les manuels scolaires) contenant dessins, graphiques ou tableaux nécessiteront un travail spécifique et personnalisé malgré tout.

Restera ensuite à travailler à la diffusion de ces ouvrages accessibles via des sites web également accessibles. Mais « il faut d’abord proposer des livres accessibles pour qu’économiquement, il y ait un intérêt à ouvrir un site accessible », rappelle le rapporteur de la HADOPI.


Source : Handicap zéro

TEMPS DE LECTURE: 2 minutes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.