Impact des manifestations littéraires dans les territoires

Par : Dario Alcide

31/01/2018

Le 16 janvier 2017, le Centre national du livre (CNL) publiait les résultats de son étude sur le poids et l’impact des manifestations littéraires dans les territoires.

Cette étude était basée sur un échantillon de 50 manifestations littéraires soutenues par le CNL (sur une moyenne de 90 soutiens annuels et en excluant l’Ile-de-France, les 15 plus grandes villes et l’Outre-Mer).

L’étude menée par le CNL avait trois objectifs principaux : 

  • Dresser un état des lieux des manifestations soutenues par le CNL
  • Apprécier la contribution réelle des manifestations littéraires au rayonnement et à l’attractivité d’une ville ou d’un territoire 
  • Identifier les nouveaux besoins et contraintes des manifestations littéraires

Menée au travers d’un questionnaire de 70 questions ainsi que d’une cinquantaine d’entretiens qualitatifs, l’étude a permis de mettre en lumière certaines données qui aideront le CNL dans sa politique de soutien à l’avenir. « Les résultats de cette étude sont clairs : collectivités, organisateurs, État... nous devons nous mobiliser pour assurer le développement des manifestations littéraires qui jouent un rôle essentiel. Le CNL augmentera son accompagnement aux manifestations qu’il soutient. C’est notre engagement. », déclarait Vincent Monadé, président du centre national du livre.

Selon ces résultats, les manifestations littéraires visent principalement l’élargissement du public du livre et de la lecture. Pour cela, 90% des manifestations ciblent d’abord le grand public, 73% proposent des activités à destination des publics empêchés et 50% sont gratuites. Cette gratuité ne semble cependant pas avoir d’incidence directe sur le taux de fréquentation. 

Au total, près de 4 000 partenaires sont mobilisés pour ses manifestations, dont 8% sont des établissements culturels (théâtre, cinéma, …). Cela représente une moyenne de 9 de ces établissements par manifestation, auxquels s’ajoutent une moyenne de 8 librairies et 5 médiathèques par événement. 

Si l’impact économique des manifestations étudiées est indéniable (chiffre d’affaires médian d’environ 30 000€ pour les libraires, 41 000€ pour les prestataires locaux dont 25 000€ directement injectés dans le territoire), les organisateurs visent néanmoins un accroissement de leurs ressources propres, pour une moindre dépendance aux subventions publiques. Parmi les budgets en hausse, la sécurité (+68% en 3 ans) est une véritable préoccupation.

Source : CRL Midi Pyrénées | Illustration Creative Commons

TEMPS DE LECTURE: 2 minutes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *