La suppression d’avis clients sur Amazon UK crée la polémique 

Par : Joanna Kurcz

19/06/2018

Cette semaine, Amazon a supprimé les avis de clients sur certains livres. Les auteurs, les blogueurs et les éditeurs ont fait part de leur mécontentement avec le hashtag #giveourreviewsback.

Au Royaume-Uni, plusieurs auteurs, blogueurs et éditeurs ont constaté la suppression d’un certain nombre de critiques sur leurs livres sans raison apparente. C’est notamment le cas de l’auteure Isabella May, qui, selon The Bookseller, a vu une chute importante du nombre de critiques pour ses deux romans, publiés par l’éditeur indépendant Crooked Cat Books. « J'ai perdu 11 avis pour mes deux romans en l'espace d'une semaine », a déclaré la romancière. Pour elle, les avis sont essentiels car ils permettent d’être davantage visible sur le site du géant du ecommerce. 

L’éditrice de Harper Collins, Kimberley Young, a déclaré à  The Bookseller que la suppression des avis permettait à Amazon de promouvoir ses propres livres « au détriment des autres ». Elle explique en effet que « les critiques poussent au bouche-à-oreille et aident les lecteurs à trouver un livre qui leur correspond. Nous savons que les algorithmes favorisent les livres bien notés et je ne vois pas comment la suppression des critiques peut être bénéfique pour le consommateur ».

Pour un autre éditeur souhaitant garder l’anonymat, il s’agit d’un « nouveau moyen pour Amazon de privilégier les titres publiés par leurs propres canaux de publication ou encore les titres auto-édités » qui sont plus rentables que les autres publications.

Face aux critiques, le porte-parole d'Amazon a déclaré qu’il s’agissait d’un problème technique qui a affecté certaines critiques de livres. « Ces problèmes ont été rapidement traités et nous nous excusons pour tout inconvénient », a-t-il précisé. « Les commentaires sont l'un des outils les plus précieux que nous offrons aux clients, permettant de prendre des décisions d'achat éclairées… ». Toutefois, Amazon a également confirmé que les « critiques supprimées ne seraient pas remises en ligne » dans la mesure où elles ne respectaient pas les conditions d'utilisation du site.

Source : The Bookseller | Illustration : Creative Commons

TEMPS DE LECTURE: < 1 minute

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.