Le combat de l’Association Sénégalaise des Éditeurs contre la contrefaçon

Par : Hermine Damamme

20/07/2017

L’Association Sénégalaise des Éditeurs (ASE) a décidé de faire de la lutte contre le piratage son cheval de bataille numéro 1.

L’ASE tire la sonnette d’alarme face au piratage de livres et de manuels scolaires, un phénomène qui se répand de plus en plus dans le pays, faisant de nombreux dégâts chez les éditeurs qui voient la rentabilité de leurs investissements descendre en flèche. 

La Présidente de l’Association Aminata Sy déplore amèrement cette reproduction massive et illégale d’ouvrages : « toutes nos œuvres sont étalées au marché Sandaga alors que l’éditeur a investi son argent. Nous sommes une entreprise commerciale et si nous vendons, c’est pour avoir une marge bénéficiaire et faire marcher nos entreprises. Malheureusement, des gens reproduisent nos livres et les vendent en toute impunité ». Parmi les solutions avancées par l’ASE et par la Société Sénégalaise des Droits d’Auteurs et des Droits Voisins (SODAV) est envisagée la mise en place d’une cellule contre la contrefaçon. L’idée sera d’accompagner les éditeurs dans cette lutte, « de dégager des moyens pour son fonctionnement et [de] mettre […] toutes les stratégies pour son opérationnalité », selon Youssou Soumaré, Secrétaire Général de la SODAV.

Source : Le Soleil

TEMPS DE LECTURE: 1 minute

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *