Le Grand Prix Artémisia de la BD féminine 2019 décerné à Claire Malarygrand

Par : Caroline Garnier

09/01/2019

L’album de Claire Malarygrand, « Hallali » publié aux éditions de l’Oeuf, a été récompensé par le Grand Prix Artémisia 2019 de la BD féminine, ce mercredi 9 janvier.

Claire Malarygrand est la nouvelle lauréate du Grand Prix Artémisia 2019 pour sa bande dessinée sans parole. L’illustratrice met en scène deux histoires, celle d’un homme fuyant une meute de loups et celle d’une femme qui tente d’échapper à ses deux agresseurs. Deux péripéties distinctes qui finissent par fusionner. Claire Malarygrand utilise dans son roman graphique l’encre et l’aquarelle, « deux techniques de dessin qui se croisent puis se mélangent » indique l’association Artémisia. « Un récit silencieux aussi puissant que captivant » souligne le jury.

Créé en 2007 par Chantal Montellier et Jeanne Puchol, ce prix souhaite honorer la production féminine dans la bande dessinée. La proclamation de la récompense a lieu tous les ans le 9 janvier, date d’anniversaire de naissance de Simone de Beauvoir.

Le prix Artémisia du témoignage a été remis à Melaka pour son album Sous les boulettes (Delcourt), tandis que le prix Artémisia « René Dumont » a récompensé Catherine Meurisse, ancienne illustratrice de Charlie Hebdo, pour sa BD Les grands espaces (Dargaud). Hanneriina Moisseinen a reçu le prix Artémisia Mémoire pour La terre perdue et l’illustratrice britannique Una a été récompensée par le prix du combat féministe avec son album L’une d’elles (çà et là), contre les violences faites aux femmes. La suédoise Linnea Sterte et la canadienne Nina Bunjevac ont reçu ex-aequo le prix Artémisia du dessin, pour leurs albums respectifs In-Hummus (éditions de la Cerise) et Bezimena (Ici même)

Les prix seront remis le 15 janvier prochain à AgroParisTech.

TEMPS DE LECTURE: 1 minute

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *