Les cinq auteurs français les mieux payés

Par : David Moszkowicz

16/03/2017

Guillaume Musso, Marc Lévy et Michel Bussi forment le trio de tête des auteurs les mieux rémunérés en France en 2016.

Le classement établi par Capital dans son numéro de mars 2017, nous révèle les auteurs les mieux rémunérés en France pour l’année 2016. Ce dernier prend uniquement en compte les droits d’auteur perçus et ne comptabilise ni les à-valoir, ni les droits étrangers ou d’adaptation au cinéma. Le classement nous apprend que les droits perçus sur les grands formats se concentrent entre 15% et 18% pour les têtes d’affiche du classement, droits qui tombent à 5% en moyenne pour les formats de poche. 

Avec un best-seller par année, Guillaume Musso s’impose définitivement comme le leader du roman de gare et enchaîne les ventes. Il totaliserait 1,833 million d’exemplaires vendus en 2016, dont plus de 545 000 ventes seulement pour son dernier roman La Fille de Brooklyn. En percevant des droits d’auteurs record de 18% par grands formats, soit 4 euros en moyenne, il s’impose sans surprise en tête du classement établi par le mensuel pour un revenu 2,8 millions d’euros. 

Marc Lévy n’est pas en reste, un roman par an publié depuis 2000, son dernier, l’Horizon à l’envers s’est écoulé à 350 000 exemplaires en 2016, à cumuler aux 750 000 poches de ses ouvrages précédents. Son revenu atteint donc 1,7 million d’euros pour l’an passé. 

Maître du polar, avec 11 romans à son actif, Michel Bussi se hisse sur la troisième place du classement. Le temps est assassin dépasse les 200 000 ventes l’année dernière, lui permettant de percevoir un revenu de 1,4 million d’euros. 

Laurent Gounelle exploite le credo des romans « philosophiques » suite à son expérience de coach en entreprise, et cela fonctionne. Certains de ses livres se traduisent dans 25 langues différentes et l’un d’eux sera prochainement adapté au cinéma. Au total son revenu avoisine les 670 000 euros. 

Seule femme au classement, Françoise Bourdin, qui occupe la cinquième position, cumule tout de même un revenu de 580 000 euros, pour un nombre d’ouvrages conséquents : deux par an en moyenne.

TEMPS DE LECTURE: 2 minutes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *