Les propositions de l’ABF en faveur du développement du numérique en bibliothèque

Par : Joanna Kurcz

07/06/2018

A quelques jours du 64e congrès de l'ABF qui se déroulera du 7 au 9 juin à La Rochelle, sur le thème « À quoi servent les bibliothèques ? », l’association publie des propositions en faveur du développement du numérique en bibliothèque.

« Suite à la publication du rapport Orsenna et en à l’absence d’éléments concrets, l’ABF souhaite que le ministère de la Culture prenne en considération [des] propositions […] en faveur du développement du numérique en bibliothèque », explique l’association sur son site. 

L’association souhaite tout d’abord faire reconnaître les bibliothèques comme acteurs de l’inclusion numérique et de l’accès aux droits en bénéficiant gratuitement de la certification PIX.

L’ABF propose également d’affirmer le rôle des bibliothèques dans la protection des données individuelles grâce au RGPD (Règlement Général de la Protection des Données). Pour cela, l’association ambitionne de conserver les données de connexions durant 14 jours maximum contre une durée de 12 mois prévue par la législation française.

Outre la protection des données, l’ABF demande aux éditeurs de rendre accessibles toutes leurs publications en numérique « conformément à la décision de la CJUE “Openbare” (date décision) ».

Le respect de la neutralité du net et la reconnaissance positive du domaine public informationnel dans le code de la propriété intellectuelle en France font également parties des propositions faites par l’ABF. 

Autant de prises de positions indispensables à l’heure du rapport Orsenna et de la directive RGPD.

Illustration : Creative Commons

TEMPS DE LECTURE: < 1 minute

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *