Que de rebondissements dans le « Feuilleton Sauramps »

Par : Hermine Damamme

13/07/2017

Un feuilleton que nous suivons à présent depuis le 13 mars, jour où la chaîne de librairies montpelliéraine a été placée en redressement judiciaire.

Sauramps, ce sont trois librairies à Montpellier, Odysseum, Polymômes et Musée Fabre, et une à Alès, Sauramps en Cévennes. Ce sont 119 salariés dont la moitié risque d'être licenciée suite à la décision du Tribunal de Commerce de Montpellier, rendue mercredi dernier.

Le 28 juin, le Tribunal de Commerce de Montpellier a statué en faveur de la proposition de la chaîne lilloise Le Furet du Nord pour la reprise de la sixième librairie indépendante de France. Celle-ci entraînerait la suppression de 62 postes et la fermeture d'Odyssée, librairie située au cœur du centre commercial Odysseum, dont le loyer s'élève à environ 1 million d'euros par an. Un attendu contesté par les employés qui ont, dès le lendemain de l'annonce, lancé un mouvement de grèves global, et par l'ex-P-DG Jean-Marie Sevestre, qui a déposé un recours auprès de la Cour d'Appel. Pour eux, il est d'autant plus incompréhensible qu'un repreneur local, l'architecte  François Fontès, à la tête de la société de promotion immobilière Amétis, avait déposé une offre garantissant la reprise de toutes les librairies et la sauvegarde de 94 postes.

Le 7 juillet, le Furet du Nord annonçait la suspension de la reprise par la Cour d’Appel de Montpellier. Dans un communiqué, le groupe se dit « stupéfait de cette décision, qui bloque la reprise et la relance des magasins dont il avait pris la responsabilité le 1er juillet dernier ».

Prochain épisode, qui devrait signer la fin du feuilleton avec la révélation du nom du repreneur, prévu le 19 juillet.

TEMPS DE LECTURE: < 1 minute

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.