Actes Sud de nouveau dans l’irrégularité selon le Canard Enchainé

Par : Angèle Boutin

24/08/2018

Le Canard enchainé révèle dans son édition du 22 août que l’agrandissement de 150 m2 des locaux parisiens d’Actes Sud a été fait sans autorisation en 1997.

Ces travaux auraient dû non seulement nécessiter l’accord de la Mairie de Paris, mais aussi des Bâtiments de France et de l’architecte en chef des Monuments historiques étant donné que les bureaux sont situés dans un bâtiment du XVIIIème s. Le Canard enchaîné estime que « ce petit ‘oubli’ a pu permettre à la société de la ministre de réduire d’un tiers l’impôt immobilier qu’elle acquitte chaque année pour son siège parisien ». Aussi, le parquet de Paris a ouvert hier une enquête préliminaire. 

En juin dernier il s’agissait du siège d’Actes Sud à Arles et aujourd’hui pour les mêmes raisons, ce sont donc les bureaux parisiens qui sont dans le viseur de la Mairie de Paris et du fisc, pour des travaux réalisés illégalement du temps où Françoise Nyssen était à la tête de la maison, avant de prendre celle du ministère de la Culture. 

Pour réparer cet « oubli », la maison d’édition affirme dans un communiqué avoir à ce jour « mandaté le cabinet de maître Franck Benalloul, avocat au barreau de Marseille, afin qu’il entreprenne toutes les démarches qui s’avéraient nécessaires pour une mise en conformité au code de l’urbanisme de [ses] bureaux parisiens ». Ce qui n'a pas empêché le parquet de Paris d'ouvrir ce jour une enquête sur les travaux immobiliers autorisés.

Source : Le Monde

TEMPS DE LECTURE: < 1 minute

Commentaires sur “Actes Sud de nouveau dans l’irrégularité selon le Canard Enchainé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.