Les bouquinistes parisiens bientôt au patrimoine mondial de l’Unesco ?

Par : Caroline Garnier

21/02/2019

Les bouquinistes parisiens viennent de franchir une nouvelle étape, pour voir leur souhait d’intégrer le patrimoine mondial de l’Unesco se réaliser. En effet, leur savoir-faire est entré le 6 février dernier au Patrimoine culturel immatériel français, condition sine qua non pour obtenir le graal international.

Les bouquinistes parisiens rejoignent donc une longue liste de savoirs et de pratiques artisanales tels que l’art de la pendule ou encore la fabrication des chisteras. 

Un savoir-faire reconnu par le ministre de la Culture dans un rapport que cite La Croix, qui considère que « on ne peut concevoir ni imaginer les quais parisiens sans leurs fameuses boîtes vertes et leurs propriétaires. »

« Une belle victoire » pour Jérôme Calais, président de l’Association culturelle des bouquinistes de Paris. « Grâce à cette visibilité nouvelle, les gens auront envie de redécouvrir notre métier et trouver des oeuvres auxquels ils ne s’attendaient pas. » a-t-il précisé auprès du Figaro.

Cette reconnaissance permettra également aux bouquinistes de se porter candidat à l’Unesco, par le biais de l’État. 

Leur savoir-faire sera examiné en novembre et décembre 2019 tout comme celui de la baguette et des bistrots parisiens, eux aussi en lice.

TEMPS DE LECTURE: 1 minute

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLES LIÉS