Turquie : le secteur de l’édition mis en danger par les taux de change

Par : Joanna Kurcz

03/10/2018

La dépréciation de la livre turque oblige les éditeurs à prendre des mesures drastiques, au risque de suspendre leurs activités.

Turquie

Depuis le début de l’année, les ventes de livres se sont nettement ralenties d’après l’association turque des éditeurs (Turkish Publishers Association). Le secteur de l'édition en Turquie se heurte à de multiples problèmes causés par l'instabilité des taux de change. L’un des principaux problèmes est la pénurie de papier. Tous les papiers utilisés en Turquie sont importés. Or, le prix du papier a augmenté de 15 à 20 % dans le monde depuis le début de l’année. Et avec l’augmentation des taux de change en Turquie en juillet et en août, le prix du papier coûte jusqu'à 80 % plus cher que l’année précédente. Un certain nombre d’éditeurs turcs ont affirmé qu’ils manqueront ainsi de papier à partir de novembre, date de la Foire du livre d’Istanbul — le plus grand salon de l'édition en Turquie.

Une autre conséquence de la hausse des taux de change est l’incapacité des éditeurs à payer les droits d’auteur des écrivains étrangers. Bien que 30 à 35 % des livres publiés en Turquie soient des livres traduits, plusieurs éditeurs ont déjà annoncé qu’ils se consacreront désormais uniquement aux œuvres d’écrivains Turcs.

TEMPS DE LECTURE: < 1 minute

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

ARTICLES LIÉS