Turquie : la censure a détruit plus de 300 000 ouvrages depuis 2016

Par : Lucile Payeton

11/08/2019

La politique de censure qui sévit depuis 2016 a notamment conduit au retrait de plus de 300 000 ouvrages dans les écoles et bibliothèques en trois ans, selon le ministre de l’Éducation turque, Ziya Selçuk.

Turquie

Le gouvernement turque continue de tirer les conséquences du coup d’État manqué de 2016, qu’il impute au philosophe, écrivain et imam Fethullah Gülen - fervent opposant au gouvernement de l’actuel président, Recep Tayyip Erdogan.

Le ministre de l'Éducation a ainsi annoncé la semaine dernière que le gouvernement est à l’origine de la destruction de près de 302 000 ouvrages (à comprendre, titres) depuis le début de sa grande opération de censure, un chiffre d’abord publié par le journal turque Hürriyet le 1er août dernier.

Tout ouvrage pouvant faire référence, ou présentant des mots pouvant être reliés dans l’imaginaire à l’intellectuel turc Fethullah Gülen est détruit.

Cet argument a ainsi conduit à la destruction de plusieurs manuels de mathématiques dont les énoncés comportaient les lettres F et G (initiales de l’écrivain), contraignant ainsi les élèves à devoir étudier sans manuel, en attendant que le gouvernement n'en distribue des versions édulcorées.

Selon le quotidien Bir Gün, rien que pour l’année scolaire 2016-2017, le gouvernement a ordonné la destruction de 58, soit plus de 397 millions d’exemplaires - dont certain pour la seule raison qu'ils comportaient le nom de l’État américain « Pennsylvanie », lieu d’exil de Fethullah Gülen.

 

Source : The Guardian

TEMPS DE LECTURE: 1 minute

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLES LIÉS