Réforme des lycées 2019 : les Éditeurs d’Éducation mettent en garde

Par : Rachèle Rodier

27/08/2019

Dans un communiqué, les Éditeurs d’Éducation rappellent « le défi logistique sans précédent » que représente le renouvellement des manuels scolaires et les risques « d’inégalités territoriales et sociales » qu'il pourrait impliquer.

Les Éditeurs d’Éducation, association qui regroupe les éditeurs scolaires, ont mis en garde les régions, lycées, lycéens et autres professionnels contre la réforme des lycées qui concerne 1,3 million de lycéens cette année.

La réforme doit entrer en application dès septembre et nécessite un renouvellement complet des manuels scolaires pour les classes de seconde et première (générale et technologique) et de seconde Bac pro et première année de CAP (professionnelle).

Face aux différents choix effectués par les régions en 2019, incluant comme c’est le cas en Nouvelle-Aquitaine et Île-de-France la gratuité des manuels scolaires ou un passage trop rapide au tout numérique, les éditeurs pointent deux risques.

D'abord que toutes les régions n’ont à ce jour pas encore pu voter les budgets nécessaires à la mise en place de la gratuité ou une aide financière, prenant le risque de faire peser sur les familles l’achat des manuels, ce qui a fortiori créerait des inégalités territoriales et sociales.

Le second point soulevé par l’association est celle du passage au tout numérique trop rapidement, qui met à l’écart les professeurs pas encore formés et, qui entre en opposition avec les études montrant que « le numérique seul » ne suffit « à un apprentissage optimal ».

Les éditeurs scolaires annoncent par ailleurs avoir réalisé, en un temps restreint, plus de 300 manuels pour une trentaine de disciplines différentes, au format papier comme numérique. L'enjeu est maintenant leur distribution et leur utilisation.

TEMPS DE LECTURE: 1 minute

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLES LIÉS