Une tribune pour garantir l’indépendance éditoriale des rédactions du « Monde »

Par : Rachèle Rodier

13/09/2019

500 personnalités parmi lesquelles artistes et auteurs ont publié une tribune dans le journal « Le Monde » demandant la reconnaissance d’un droit d’agrément « à l’égard de tout nouvel actionnaire » afin de garantir l’indépendance des rédactions du groupe.

Les signataires de la tribune, parmi lesquels Leïla Slimani, Lydie Salvayre, Annie Ernaux, Emmanuel Carrère, Jean-Christophe Rufin et bien d’autres, apportent aujourd’hui « [leur] soutien aux équipes éditoriales et aux salariés engagés dans la défense d’une valeur inaliénable : l’indépendance de leur journal ».

En novembre 2010, les actionnaires du groupe Le Monde ont signé la Charte d’éthique et de déontologie, retranscrite en partie dans un article du Monde publié le 10 septembre dernier, et au sein de laquelle est stipulé : « L’indépendance éditoriale des journaux du Groupe Le Monde à l’égard de ses actionnaires, des annonceurs, des pouvoirs publics, politiques, économiques, idéologiques et religieux est la condition nécessaire d’une information libre et de qualité. Aucun texte ne peut leur être imposé, aucune orientation ne peut leur être dictée par une intervention ou une contrainte extérieure ».

Les signataires de la tribune, salariés et équipes éditoriales réclament la mise en place et la signature d’un droit d’agrément, proposé début septembre par le pôle d’indépendance du groupe.

Ce pôle regroupe les sociétés de journalistes, personnels, lecteurs et fondateurs, et leur permettrait « de se prononcer, à l’avenir, sur l’entrée au capital de tout nouvel actionnaire majeur », comme ce fut le cas en octobre 2018 avec l’arrivée du Tchèque Daniel Kretinsky qui déteint à ce jour 49 % de la société.


La liste des 500 signataires est disponible ici.

TEMPS DE LECTURE: 1 minute

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLES LIÉS