Le marché du livre européen a résisté en 2017 selon la FEP

Par : Caroline Garnier

20/12/2018

La Fédération des éditeurs européens (FEP) a révélé, ce jeudi 20 décembre 2018, ses statistiques annuelles sur les publications de livres au sein de l’Union Européenne et de l’Espace Economique Européen. L’étude, qui se base sur les données de l’année 2017, démontre une croissance régulière de la production de titres ainsi qu’une reprise de l’emploi.

La FEP représente 29 associations nationales d’éditeurs issues de l’Union européenne et de l’Espace Economique Européen. L’étude se base sur les données communiquées par les différentes associations par rapport au revenu total des éditeurs à partir de leur vente de livres. Elle n’inclut ni les marges des libraires et des détaillants ni les revenus générés par la vente des droits pour les traductions et pour les adaptations télévisuelles.

Le revenu annuel total des ventes de livres des éditeurs de l’Union européenne et de l’Espace Economique Européen en 2017 était de 22,2 milliards d’euros contre 22,3 milliards d’euros en 2016, alors que la valeur totale du marché est estimée à 36-38 milliards d’euros. L’Allemagne, le Royaume-Uni, la France (2 792 millions d’euros), l’Espagne et l’Italie sont les marchés les plus importants en termes de chiffre d’affaires en 2017.

610 000 nouveaux titres ont été publiés par les éditeurs en 2017. Après avoir connu une légère baisse en 2014 (545 000 ), le nombre de titres ne cesse d’augmenter depuis 2015 (575 000), dopé par l'édition numérique, la croissance des services d'impression à la demande et l'essor des titres auto-publiés, principalement au Royaume-Uni. Les pays ayant enregistré la plus grande production de nouveaux titres sont le Royaume-Uni, l'Allemagne, la France, l'Espagne et l'Italie.

Les maisons d’éditions ont employé au total près de 130 000 personnes en 2017, contre 125 000 en 2016. Plusieurs pays ont enregistré une augmentation après des années de stagnation. La chaîne complète du livre, qui comprend les auteurs, les libraires, les imprimeurs et les graphistes, emploie environ plus de 500 000 personnes sur le continent.

L’étude avance même que 2017 peut être considérée comme la troisième année consécutive de croissance, ce qui n’était pas arrivé depuis le début de la crise économique en 2008.

Rudy Vanschoonbeek, président de la Fédération accueille ces résultats avec beaucoup d’optimisme. « Nous sommes heureux de constater une fois de plus des signes de reprise dans de nombreux pays touchés par la crise et d'assister à une stabilité accrue du marché, malgré l'annonce d'un nombre décroissant de lecteurs dans plusieurs territoires. Les éditeurs restent engagés à offrir à leurs lecteurs de nombreux livres de qualité pour les informer et les divertir et nous espérons, avec le soutien de politiques adéquates, voir un renversement de cette tendance [de la baisse des lecteurs, NDLR] dans les années à venir » affirme-t-il.

TEMPS DE LECTURE: 2 minutes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

ARTICLES LIÉS