États-Unis : Amazon en « opération d’infiltration » du réseau des manuels scolaires contrefaits

Par : Angèle Boutin

17/12/2018

Publishers Lunch a annoncé la semaine dernière qu’Amazon a lancé une « opération d’infiltration » suite à la suspicion de vente de manuels scolaires contrefaits sur son site. Cette opération a entrainé la fermeture d’une vingtaine de comptes de libraires américains.

Un porte-parole d’Amazon a expliqué que les « livres contrefaits ont été découverts grâce à un programme d’achat test que nous [Amazon] menons, qui représente l’une de nos armes pour lutter contre la contrefaçon. Les éditeurs des manuels scolaires ont confirmé qu’il s’agissait de contrefaçon, aussi nous avons pris des mesures rapides afin de protéger nos clients ».

La contrefaçon est un problème important aux États-Unis et de nombreux éditeurs comme Cengage, Elsevier, MacMillan Learning, McGraw-Hill Education ou encore Pearson collaborent autour d’un site internet visant à sensibiliser le grand public : stopcounterfeitbooks.com.

En effet, le site web précise que la contrefaçon pèse sur le marché de l’édition éducative, car les manuels contrefaits « offrent aux étudiants des produits de qualité inférieure, exposent les distributeurs à des poursuites judiciaires et à des stocks invendables, privent les auteurs et les éditeurs de fonds nécessaires à réinvestir dans de nouveaux contenus […] les libraires veulent être associés à des produits authentiques et de valeur ».

La tolérance zéro appliquée par Amazon rassure les éditeurs. Les clients du site expliquent qu’il n’est cependant pas toujours facile d’identifier les contrefaçons.


Source : The Bookseller Publishers Lunch
Crédits photos : CC0 License - Unsplash

TEMPS DE LECTURE: < 1 minute

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

ARTICLES LIÉS