La lettre ouverte de la Society of Authors contre The Internet Archive récolte plus de 750 signatures

Par : Caroline Garnier

13/02/2019

Dans une lettre publié le 18 janvier dernier, l’association britannique demandait à Internet Archive de mettre fin à son projet d’Open Library de prêts de livres numérisés en ligne au Royaume-Uni.

« Nous vous prions de cesser de proposer illégalement des livres prêtés sans autorisation » demande le syndicat d’auteurs dans le corps du courrier, qui comptabilise à ce jour près de 769 signataires dont les auteurs Tracy Chevalier et la poète Wendy Cope. 

La plateforme Internet Archive pratique « le prêt numérique contrôlé » via son service Open Library, rendant ainsi accessible de façon gratuite les versions numériques de livres disponibles dans les bibliothèques partenaires, telles que les établissement universitaires de l’État de Californie et les lieux de lecture publiques de Boston et de San Francisco. 

La Society of Authors leur reproche de nuire aux droits d’auteur en proposant la consultation de  copies numérisées de livres physiques. 

« Vous devez savoir que la doctrine américaine du ‘fair use’ ne s’applique pas au Royaume-Uni, où tout prêt et toute numérisation doivent être autorisés par le détenteur des droits. Il n’existe aucune base légale, au Royaume-Uni, permettant de numériser des livres ou de les prêter sans autorisation. Malgré cela, les utilisateurs du Royaume-Uni peuvent emprunter des copies numérisées de livres physiques sur Open Library » s’indigne les auteurs de la lettre.

Suite à ce courrier,  Nicole Solomon, la directrice de l’association, s’indigne, auprès de The Bookseller de la réponse du projet Open Library,qui a demandé aux auteurs de contacter directement l’organisation. 

« La réponse que nous avons reçue de notre lettre ouverte est franchement insultante et nous envisageons d’aller plus loin » précise Nicole Solomon, ouvrant la porte à l’éventualité d’une saisie de la justice.

La lettre de Society of Authors s’inscrit dans les pas de la pétition lancée par l’association américaine, The Authors Guilde, qui s’était également érigée contre les pratiques de prêt d’ebooks d’Internet Archive, comme nous l’évoquions dans un de nos articles, en janvier dernier. 

Source : The Society of Authors

TEMPS DE LECTURE: 1 minute

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *