La Norvège anticipe l’impression des livres de l’an 2114

Par : Angèle Boutin

02/11/2018

À l’origine du projet, Katie Paterson, une artiste écossaise, a proposé de planter mille pins dans la forêt de Nordmarka (appartenant à la municipalité d’Oslo) afin de créer la bibliothèque de demain.

Le projet The Future Library, validé en 2014, prévoit que les cent manuscrits ne pourront être imprimés, publiés et lus qu’à partir de 2114.

Katie Paterson a expliqué à France Info la naissance du projet qui possède d’ores et déjà sa page Wikipedia : « je dessinais les cercles de croissance d’un arbre et cela m’a fait penser aux chapitres d’un livre. J’ai fait le lien entre les feuilles des arbres été les feuilles des romans ».

Cent auteurs vont ainsi écrire, dans le cadre du projet, cent oeuvres qui ne verront le jour sur papier qu’en 2114. Des personnes qui à ce jour ne sont pas encore nées, pourront découvrir les romans d’auteurs décédés dans cent ans.

Graphiline précise que les manuscrits de ces romans en devenir seront conservés à l’abris du regard dans une pièce spéciale de la bibliothèque d’Oslo. À ce jour, quatre titres ont été déposés : par Magaret Atwood (2015), David Mitchell (2016), Sjon (2017) et Elif Shafa (2018).

Crédits photo : capture du site The Future Library

TEMPS DE LECTURE: < 1 minute

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

ARTICLES LIÉS