Le marché de la bande dessinée affiche son dynamisme

Par : David Moszkowicz

23/01/2019

Avec 44 millions d’exemplaires vendus en 2018, la BD atteint un plus haut inégalé depuis 15 ans.

Le manga a contribué à la plus haute croissance du marché, avec +11 % de ventes en nombre d’exemplaires en 2018. Pour l’ensemble du secteur les ventes ont progressé de 2,5 %, conduisant à un chiffre d’affaires de 510 millions d’euros.

Paul-Antoine Jeanton, expert Livre de GfK, estime que : « Les Français sont de plus en plus fans du genre, quel que soit le type de manga. Le renouvellement des séries se poursuit en 2018 et certaines se sont déjà bien installées. Le segment représente plus d’1 vente de BD sur 3 en France en 2018 ».

Malgré le dynamise du secteur, la BD jeunesse recule de 5 %, mais en positif de 15 % hors impact des titres patrimoniaux. Le segment Super-Héros est particulièrement dynamique pour le Comics, avec +8 % de ventes.

Les têtes d’affiche continuent de titrer le secteur, avec Lucky Luke– Un cow-boy à Paris (Lucky Comics) à plus de 315 000 ex. et Blake et Mortimer, 12ème : La vallée des immortels (Blake et Mortimer) à plus de 280 000 ex.

Des séries plus récentes, comme L’Arabe du futur, volume 4, de Riad Sattouf (plus de 215 000 exemplaires, chez Allary éditions), Les vieux fourneaux, volume 5, de Cauuet et Lupano (plus de 150 000 exemplaires chez Dargaud) ont également très bien fonctionné. GfK constate que « leurs premiers tomes sont aussi présents dans le top, signe d’un lectorat encore en train de se constituer ».

TEMPS DE LECTURE: 1 minute

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLES LIÉS