Le marché français de la bande dessinée dominé par le manga

Par : Lucile Payeton

01/07/2019

En 2018, le marché de la bande dessinée en France s’est bien porté. Grâce à ses 7,9 millions d’acheteurs et aux 43,6 millions d’exemplaires vendus, le chiffre d’affaires du marché a progressé de 2 %, faisant de la bande dessinée une catégorie majeure du marché du grand public du livre.

Dans son rapport « Diversité des publics de la BD », le Syndicat national de l’édition (SNE) explique que la bande dessinée représente près de 15 % du chiffre d'affaires du marché (grand public) du livre. Un marché soutenu par près de 1,9 million d'acheteurs.

Le rapport impute la croissance du segment de la bande dessinée aux mangas. Ces derniers ont enregistré la plus importante hausse de ventes en France, à savoir +22 % entre 2016 et 2018. 

Le genre représente près de 38 % du poids des ventes globales de bande dessinée en volume. Ses lecteurs, qui ont pour la majorité entre 18 et 25 ans, sont les plus dépensiers, avec un porte-monnaie alloué à l’achat de manga d’une moyenne de 113 euros par an, ce qui représente 17 livres. Le budget moyen est de 64 euros, soit 7 euros de plus qu’en 2016.

En terme de croissance, le manga est presque à égalité avec la BD jeunesse contemporaine, qui représente 17 % du poids des ventes en volume, mais dont les ventes ont augmenté de 20 % en deux ans, et qui a accueilli 13 % de nouveautés supplémentaires entre 2016 et 2018.

TEMPS DE LECTURE: 1 minute

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLES LIÉS