Le Serpent à Plumes cesse ses activités pour des raisons « assez maladroites »

Par : Angèle Boutin

14/12/2018

Un an après l’annonce du rachat du groupe La Martinière par Média Participations, ActuaLitté a annoncé hier la mise en cessation d’activité des éditions du Serpent à Plumes. D’abord revue en 1988, avant de devenir maison d’édition à part entière en 1993, les éditions du Serpent à Plume avait été reprises en 2014 par Xavier Belrose et Pierre Bisiou à Pierre Astier et Claude Tarrène, avant d’intégrer le groupe La Martinière en 2017.

Contacté par BookSquad Pierre Bisiou, également directeur éditorial de la maison d’édition, nous a confié que les raisons avancées par Média Participations « sont assez maladroites ». En effet, les chiffres de la fin d’année sont correctes « dans le contexte actuel » et le premier trimestre 2019 prévoyait de très belles publications littéraires avec des auteurs comme Han Kang, Georges Portal, Cécilia Castelli etc. La nouvelle collection était prévue à 15 000 exemplaires et était largement soutenue par Interforum, diffuseur de la maison d’édition. Et Pierre Bisiou d’ajouter : « les raisons profondes du choix de MPP [Média Participations] lui appartiennent ». Loin de se résigner, le directeur éditorial reste convaincu « aujourd’hui plus que jamais […] que la littérature est une nécessité vitale. […] Ce qui importe à [ses] yeux, c’est de poursuivre ces projets, d’en susciter de nouveaux, et de ne rien céder de [sa] passion d’éditer ». Aucun détail n’a été donné sur l’avenir des salariés de la maison.   Crédits photos : Logo du Serpent à Plumes CC0 License

TEMPS DE LECTURE: < 1 minute

Commentaires sur “Le Serpent à Plumes cesse ses activités pour des raisons « assez maladroites »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

ARTICLES LIÉS