Les meilleurs ventes de livres aux Etats-Unis en 2018 sont liées à Donald Trump

Par : Joanna Kurcz

10/07/2018

Les États-Unis n’en sont plus à un paradoxe près : le président de la désinformation est aussi un formidable levier de croissance pour l’édition.

Etats-Unis

Les chiffres de NPD Bookscan révèlent qu'au premier semestre 2018, les ventes de livres papier ont augmenté de 4 % et les ventes unitaires totales ont augmenté de 2 % par rapport à la même période en 2017. Pour Quartz, « les éditeurs ont en grande partie un homme à remercier : Donald Trump ».

Deux des livres les plus vendus qui ont contribué à cette croissance sont Fire and Fury de Michael Wolff, qui s’est vendu à près de 2 millions d'exemplaires et A Higher Loyalty de James Comey, qui s'est vendu à plus de 577 000 exemplaires, selon NPD Bookscan. 

Fire and Fury, de loin le plus gros succès, « a connu une hausse sans précédent », note Thu-Huong Ha de Quartz. L'éditeur de Michael Wolff a par ailleurs affirmé que plus de 2 millions d'exemplaires se sont vendus et que Wolff aurait été signé pour faire une suite.

Jusqu'en avril 2018, tous les best-sellers du New York Times avaient un lien avec la présidence de Trump. « L'impact de Trump sur les ventes de livres est multidimensionnel », souligne le correspondant des médias de CNN, Brian Stelter. « Alors qu'il attire une attention importante sur certains livres, les éditeurs s'inquiètent qu’il fasse diminuer les ventes de titres non-politiques. »

Mais cette semaine, seulement un tiers des meilleures ventes de fictions du New York Times est lié à Trump. Bien que le premier livre soit la nouvelle collection d'essais de l'humoriste David Sedaris, Calypso, l'Amérique est peut-être « prête pour une lecture de plage », estime Quartz.

Source : Quartz 

TEMPS DE LECTURE: 1 minute

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLES LIÉS