Amazon réplique à The Authors Guild en estimant ses données « pas cohérentes »

Par : Angèle Boutin

22/01/2019

Après avoir été pointé du doigt par le rapport de The Authors Guild sur la rémunération des auteurs aux États-Unis au début du mois, le géant du e-commerce a répliqué la semaine dernière en expliquant que les chiffres utilisés par l’association sont erronés.

Dans son rapport sur la rémunération des auteurs américains publié le 5 janvier dernier, The Authors Guild, la plus ancienne organisation d’auteurs sur le sol américain, a réservé l’intégralité de son cinquième axe de conclusion à Amazon.

L’entreprise qui « domine l’industrie du livre […] et contrôle 72 % du marché de la vente en ligne » y est pointée du doigt comme étant responsable de la baisse des salaires des auteurs en 2018 - une baisse globale de 3 % tous secteurs confondus par rapport à 2014.

Amazon conteste cependant les conclusions présentées par le rapport : « La Guild of Authors a reconnu qu’il existe d’importantes différences entre les données qu’elle a comparées dans son enquête et celles des années précédentes ». Des données qui, selon le géant du e-commerce, ne sont en conséquence « pas cohérentes ».

Le communiqué d’Amazon retranscrit par The Guardian précise également que les conclusions du rapport sont souvent « contradictoires », comme par exemple lorsque l’enquête explique que « les revenus des auteurs publiés de manière traditionnelle ont augmenté de 17 % et de 89 % pour les auteurs auto-publiés ».

Ce à quoi la directrice de The Authors Guild, Mary Rasenberger a répondu que la hausse de 17 % mentionnée par Amazon ne concerne que les auteurs publiés de manière traditionnelle qui ont publié et gagné de l’argent entre 2013 et 2017, et pas l’intégralité des auteurs. Le débat reste ouvert.

TEMPS DE LECTURE: < 1 minute

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

ARTICLES LIÉS