Des personnalités se mobilisent pour soutenir librairies et bibliothèques

Par : Angèle Boutin

25/01/2019

En novembre dernier, la pétition sur le financement des bibliothèques publiques britanniques a reçu le soutien d’auteurs tels que JK Rowling, mais aussi Neil Gaiman, lui offrant une forte visibilité. En ce début d’année Stephen King et Guillermo Del Toro donnent également de la voix.

Première action en date, le 11 janvier, Stephen King a appelé sa communauté à retweeter son message afin de dénoncer la suppression, pour raisons financières, des critiques littéraires du journal américain The Portland Press Herald : « Dites au journal de NE PAS FAIRE ÇA »
 
Le tweet du romancier en question a reçu près de 600 réponses, plus de 9 000 retweets, et a dépassé les 11 000 likes et la direction du journal a mis au défi l’auteur et sa communauté de trouver les fonds nécessaires à la sauvegarde de la rubrique, soit 100 nouveaux abonnements à 15 dollars pour 12 semaines. 
 
L’objectif a été atteint et dépassé, car il y a eu au cours du week-end « près de 250 nouveaux abonnés » selon Cliff Schechtlan, rédacteur en chef du journal, annonçant « une fin heureuse » car la rubrique a été sauvée. 
 
Plus récemment encore, Guillermo Del Toro, célèbre réalisateur entre autre de La forme de l’eau et du Labyrinthe de Pan, s’est joint à Neil Gaiman et Cory Doctorow afin de sauver la librairie d’horreur californienne « Dark Delicacies ». 
 
Ouverte à Burbank (Californie) depuis 1994 a dû faire face à des problèmes financiers ces dernières années, notamment occasionnés par l’augmentation du prix des loyers. Del Howison et sa femme Sue, propriétaires de la librairie ont alors créé une cagnotte participative sur GoFundMe   pour ne pas fermer avant leur 25ème anniversaire d’existence. 
 
Guillermo del Toro a alors fait appel à sa communauté Twitter de « fans de l’horreur » en déclarant son amour à la librairie et en précisant : « je jure de l’aider à se développer. Et vous aussi, vous pouvez »
 
Près de 500 retweets, 1 800 likes plus tard, la librairie a recueilli 24 000 dollars (21 160 euros), alors que l’objectif initial était de 20 000 dollars (17 640 euros) et va pouvoir déménager dans la même rue. 
 
 
 

TEMPS DE LECTURE: 2 minutes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLES LIÉS