États-Unis : Le livre papier menacé par une nouvelle taxe sur les importations de Chine

Par : Lucile Payeton

18/06/2019

La désunion entre les États-Unis et son principal partenaire économique, la Chine, continue. Alors que les deux pays ne trouvent pas de compromis commercial, le gouvernement de Donald Trump vient d'annoncer une nouvelle taxation de 25 % sur les importations de Chine - y comprit le livre.

Le gouvernement américain avait laissé entendre, en mai dernier, qu’une nouvelle taxation à 25 % sur les produits importés de Chine serait mise en place.

Alors que ceux-ci pèsent plus de 300 milliards de dollars dans l’économie américaine, la taxe inquiètent les professionnels du livre américain. En effet, la majeure partie des publications américaines sont en effet imprimées en Chine.

Et parmi les produits affectés par la taxe à 25 % : livres papier, dictionnaires et encyclopédies, livres illustrés, ou encore livres de coloriage pour enfants.

Un obstacle à l’accessibilité de la culture pour les enfants

La semaine dernière, deux experts du secteur du livre américain, Albert N. Greco et le directeur de la publication de Publishers Weekly Jim Milliot, se sont associés dans une colonne du Publishers Weekly pour exposer les conséquences de la taxe.

Au delà de la hausse du prix des livres, les deux experts s’accordent à dire qu’une augmentation des produits culturels éloignerait la population de la culture et, par extension, des 16 862 bibliothèques de lecture publiques et des 11 432 librairies, recensées en 2017. 

Les livres produits en Chine étant majoritairement des livres jeunesse illustrés, les jeunes lecteurs seraient les plus impactés par cette mesure : « Bien que les livres importés de Chine comprennent diverses catégories, un grand nombre d'entre eux sont des livres illustrés pour les enfants âgés de un à 14 ans ».

Les éditeurs au front

Assurant que la taxe ne serait pas mise en place avant d’entendre les acteurs économiques concernés, le Bureau du représentant américain a invité plusieurs professionnels du livre.

Les auditions commencent aujourd’hui. La première intervenante est Lui Simpson, vice-présidente à la politique globale de l’Association des éditeurs américains (Association of American Publishers), qui défendra les intérêts communs des éditeurs du pays.

D’autres représentants de l’industrie du livre témoigneront, aujourd’hui et mercredi 19 juin, sur les conséquences de cette nouvelle taxation sur le milieu de l’édition aux États-Unis. Parmi eux Mark Schoenwold, président et PDG de HarperCollins Christian Publishing et Madeline McIntosh, PDG de Penguin Random House US. 

 

Source : Publishers Weekly 

TEMPS DE LECTURE: 2 minutes

2 commentaires sur “États-Unis : Le livre papier menacé par une nouvelle taxe sur les importations de Chine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLES LIÉS