États-Unis : Le secteur de l’édition demande à être exempté des sanctions contre la Chine

Par : Lucile Payeton

20/06/2019

Dans la perspective d’une nouvelle taxe à 25 % sur les importations de Chine, livres inclus, plusieurs représentants du milieu de l’édition ont exposé mardi leurs craintes au Bureau du représentant américain au commerce. La nouvelle taxe les obligeant à élever leurs prix, beaucoup d’éditeurs et de libraires pourraient être amenés à fermer boutique par manque de clients.

Demandant que la proposition de taxe à 25 % ne soit pas imposée sur les livres et articles culturels, la présidente de l’Association of American Publishers, Lui Simpson, a rappelé que la majorité des éditeurs américains collaborent avec des imprimeurs chinois. Comme l’a rapporté Publishers Weekly, « la plupart des livres les plus techniques et innovants, et beaucoup de livres pour enfants, ne peuvent être imprimés qu’en Chine ». 
 
La présidente de l’AAP a aussi remarqué qu’une taxe sur les livres aurait peu d’effet sur la stratégie de déstabilisation opérée par le gouvernent de Donald Trump, le secteur de l’imprimerie n’étant pas une priorité pour le gouvernement chinois. 
 
Au-delà de l’aspect économique, les éditeurs tirent la sonnette d’alarme, qualifiant la taxe « d’impact négatif sur la santé économique de l’industrie du livre - mais aussi sur les lecteurs, petits et grands » (formule de Jamie Fiocco, libraire et présidente de l’American Booksellers Association). L’inaccessibilité des livres découlerait sur une restriction de la diffusion des savoirs et de la diversité culturelle : « Il est difficile d’imaginer ce que nous aurons à gagner d’imposer cette nouvelle taxe sur les livres, alors que tant d’éditeurs américains et leurs clients, et de lecteurs américains - sans oublier les voix qui façonnent l’enseignement, la religion, l’histoire et la culture aux États-Unis - en souffriront des conséquences, » selon Lui Simpson. 
 
D’autres acteurs du milieu du livre ont été invités à témoigner le 25 juin prochain lors d’une seconde audience publique. 
 
 

TEMPS DE LECTURE: 1 minute

Commentaires sur “États-Unis : Le secteur de l’édition demande à être exempté des sanctions contre la Chine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLES LIÉS