Faciliter l’accès à la lecture avec les microbibliothèques

Par : Joanna Kurcz

09/04/2018

Communes, associations et régions se mobilisent pour faciliter l'accès à la lecture de publics qui en sont éloignés.

A Rueil-Malmaison, dans les Hauts-de-Seine, le maire Patrick Ollier a transformé les anciennes cabines téléphoniques en microbibliothèques. Les habitants peuvent y emprunter des livres ou en déposer. Ces microbibliothèques existent également à Versailles, en Normandie ou en Occitanie. Elles sont souvent autogérées avec l’appui d’une municipalité ou encore d'une association. L’idée est de donner une nouvelle vie à des livres voués à la destruction.

D’après Les Echos, des formules plus élaborées existent comme celles que développe l'association Bibliothèques sans frontières (BSF) depuis 2007. Elle emploie une trentaine de permanents en France et une dizaine du Burundi pour venir en aide aux populations vulnérables dans une vingtaine de pays. Soutenue, notamment, par de grandes entreprises et des partenaires publics, elle collecte près de 600 000 livres par an auprès de bibliothèques, d'éditeurs et de particuliers. Le public peut les lire sur les lieux où ils sont mis à sa disposition. 

De son côté, la région Ile-de-France consacre 7,5 millions d'euros à son budget « livres », dont 3,3 millions d'euros d'investissements tels que des aides à la construction ou à la rénovation de bibliothèques. Elle a décidé de rapprocher la lecture de ceux qui en sont éloignés en ouvrant quinze premières « boîtes à livres » dans des gares de la région. Leur fonctionnement repose sur un partenariat avec les bibliothèques ou les médiathèques locales, qui se chargent d'amorcer ou de réamorcer les fonds en fournissant 200 ouvrages. C'est ensuite aux usagers de les faire circuler et d'ajouter des livres qu'ils souhaitent partager. L'ambition est d'en « faire à terme des points d'ancrage d'animation et d'information de proximité », d’après la région.

Source : Les echos 

TEMPS DE LECTURE: 1 minute

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLES LIÉS