Frédéric Vitoux reconduit à la présidence de la Commission d’enrichissement de la langue française

Par : David Moszkowicz

12/02/2019

Le ministre de la Culture, Franck Riester, vient de renouveler les membres du CELF dont son président, Frédéric Vitoux, pour un nouveau mandat de quatre ans. Est également nommé à ses côtés un collège de douze personnalités.

Mise en place il y a cinquante ans, la CELF est responsable de la publication au Journal officiel (JO) de toutes les listes de termes recommandés. Elle établit pour ce faire chaque année un rapport de synthèse sur l’action menée par les administrations concernées par la terminologie.

La mission de la Commission est de « favoriser l’enrichissement de la langue française, de développer son utilisation, notamment dans la vie économique, les travaux scientifiques et les activités techniques et juridiques, d’améliorer sa diffusion en proposant des termes et expressions nouveaux pouvant servir de référence, de contribuer au rayonnement de la francophonie et de promouvoir le plurilinguisme ».

Le dispositif d’enrichissement de la langue française est organisé en réseau : 19 groupes d’experts animés par 10 hauts fonctionnaires chargés de la terminologie et de la langue française dans 14 ministères.

Ces groupes d’experts, principalement composés de bénévoles, recensent les besoins (c’est la « veille néologique »), traitent des définitions et termes, en équivalents le plus souvent de termes étrangers, et soumettent leurs travaux à la Commission d’enrichissement de la langue française, qui à son tour s’assure que les définitions et les termes proposés sont compréhensibles par tous.

L’étape de validation par la Commission du Dictionnaire de l’Académie française, préalable indispensable à la publication au Journal officiel, permet aussi de s’assurer que les termes et définitions proposés soient conformes à l’usage, à la morphologie et à la syntaxe du français.

Aux côtés de Frédéric Vitoux, de l’Académie française, sont 6 membres de droit :

- Hélène Carrère d’Encausse, secrétaire perpétuel de l’Académie française
- Pascale Cossart et Étienne Ghys, secrétaires perpétuels de l’Académie des sciences
- Roch-Olivier Maistre, président du Conseil supérieur de l’audiovisuel
- Paul de Sinety, délégué général à la langue française et aux langues de France
- Imma Tor Faus, représentant l’Organisation internationale de la Francophonie
- Marc Ventre, président de l’Association française de normalisation

Et 12 personnalités qualifiées, nommés par le ministre de la Culture, par arrêté du 10 décembre 2018 :
- Emmanuelle d’Achon, ministre plénipotentiaire honoraire
- Jean-Pierre de Beaumarchais, professeur des universités
- Philippe Boulanger, éditeur et journaliste scientifique
- Jean-Michel Gaussot, ministre plénipotentiaire hors classe honoraire - Alexandre Grandazzi, professeur des universités
- Isabelle Jarry, romancière et essayiste
- Michèle Leduc, physicienne, directrice de recherche émérite au CNRS - Christine Pénichon, avocate générale à la Cour de cassation
- Anne-Marie Romulus, inspectrice générale de l’éducation nationale
- Martine Rousseau-Oger, correctrice-réviseuse
- Philippe Saint Raymond, ingénieur général des mines
- Anne Varenne, professeur des universités

Parmi les termes adoptés récemment par la CELF : infox (pour Fake news), financement participatif (Crowdfunding), enfant du numérique (Digital native), et À bas coûts (Low cost).

 

Crédits illustrations : dossier de presse / Académie Française

TEMPS DE LECTURE: 2 minutes

Commentaires sur “Frédéric Vitoux reconduit à la présidence de la Commission d’enrichissement de la langue française

    Un détail : l’équivalent anglais de “financement participatif” n’est pas “crowfunding” (qui signifierait “financement du corbeau” !) mais “crowdfunding”. Faute de frappe, certainement…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLES LIÉS