Le prix Pierre-François Caillé de la traduction décerné à Nathalie Carré

Par : Caroline Garnier

26/12/2018

La 33ème édition du prix Pierre-François Caillé, décerné par la Société française des traducteurs (SFT) et par l'Ecole supérieure d'interprètes et de traducteurs (ESIT), a récompensé le 7 décembre dernier Nathalie Carré pour sa traduction de l'anglais (jamaïcain) "By the rivers of Babylon" de Kei Miller, aux éditions Zulma. La nomination de la traductrice a été annoncée par le Centre national du livre (CNL), qui soutient la récompense.

Agrégée de lettres modernes et maître de conférences en langue et littérature swahili à l'Inalco, Nathalie Carré a également traduit un autre ouvrage de l'auteur jamaïcian Kei Miller, L' Authentique Pearline Portious, aussi paru chez Zulma. Le prix a été fondé en 1981 en l'honneur de Pierre-François Caillé, qui fut président d'honneur de la SFT et président fondateur de la Fédération internationale des traducteurs (FIT), décédé en 1979. Chaque année le prix récompense les traductions en français d'oeuvres littéraires parues au cours de l'année précédente, avec une dotation de 3.000 euros. Nathalie Carré succède à Carole Fily, récompensée l'année dernière pour sa traduction du roman allemand de Vladimir Vertlib, L'Etrange mémoire de Rosa Masur.

TEMPS DE LECTURE: 1 minute

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLES LIÉS