Liquidation de l’imprimerie Loire Offset Titoulet

Par : Claire Chave

20/03/2019

Après avoir été mise en liquidation judiciaire le 9 janvier dernier, l’imprimerie spécialisée en quadrichromie vient de fermer ses portes, faute de repreneur, licenciant ainsi 133 salariés.

L’activité de l’entreprise s’est arrêtée le 9 mars lorsque les 133 employés se sont mis en grève pour obtenir une indemnité supra-légale, empêchant l’entreprise d’honorer le solde des commandes en cours pour une quinzaine d’éditeurs.

« Tous les clients qui nous étaient restés fidèles ont cherché des solutions de remplacement. Nous savions que nous devions trouver un partenaire pour consolider notre situation et nous avons mandaté un cabinet, qui a reçu plusieurs manifestations d’intérêt », sans que cela n'aboutisse, précise Pierre Mougne (PDG de l’entreprise) à Livres Hebdo.

Dans le cadre d'un rapprochement entre l’imprimerie Loire Offset et les services du façonnier Titoulet, l’imprimerie avait investi en 2011 dans la construction d’un bâtiment important pour répondre à la demande des clients qui souhaitaient n'avoir qu'un seul interlocuteur pour toute la chaine de fabrication.

L’édition représentait 40 % du chiffre d’affaires de l’imprimerie en novembre dernier, jusqu’au fléchissement de son activité. Les commandes de nouveaux manuels, suite à la réforme des lycées, « sont passées en Italie ou en Espagne », déclare Pierre Mougne.

 

TEMPS DE LECTURE: < 1 minute

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

ARTICLES LIÉS