SGDL : vingt mesures pour remettre l’auteur au cœur de la société

Par : Rachèle Rodier

15/10/2019

Suite à sa nomination à la présidence de la Société des gens de lettres (SGDL), Mathieu Simonet a décidé de développer un programme en trois axes, et vingt mesures, afin replacer les auteurs au cœur de la société.

La Société des gens de lettres souhaite, en accord avec le Conseil Permanent des Écrivains (CPE) et l’ensemble des sociétés des auteurs, représenter les auteurs, et les défendre, les accompagner au quotidien en prodiguant des conseils juridiques, fiscaux et sociaux, et enfin remettre l’auteur au centre de la société et des débats.

Découvrez les vingt mesures :
- Créer un statut de l’auteur
- Améliorer le droit à la retraite des auteurs
- Garantir une rémunération minimum et régulière, ainsi qu’une transparence des comptes : 10 % minimum
- Améliorer les rencontres en librairies
- Garantir une rémunération aux auteurs sur les ventes de livres d’occasion, et financer la création contemporaine
- Prévoir et encadrer la restitution à l’auteur des droits non exploités par l’éditeur
- Assurer la protection judiciaire des auteurs et de leurs droits en cas de liquidation judiciaire de leurs éditeurs
- Permettre à tous les lycées français d’être parrainés par un écrivain
 -Développer la présence de la SGDL sur le territoire
- Simplifier les démarches administratives
- S’assurer que les auteurs de livres bénéficient de la gratuité ou d’un tarif préférentiel dans l’ensemble des lieux culturels
- Obtenir un décret pour enrichir le registre national des auteurs et des ayants droit
- Initier un débat sur l’auto-édition
- Engager une réflexion et des actions concrètes sur les bienfaits de l’écriture sur la santé et de la développement cognitif
- Réfléchir à un service chargé d’organiser et de coordonner des tournées d’auteurs pour faciliter et développer leurs interventions
- Mettre en œuvre un accompagnement pour les primo-romanciers
- Encourager les mécanismes de solidarité en entreprise en faveur des auteurs
- Mettre en œuvre une programmation culturelle consacrant la SGDL comme un acteur majeur de la scène culturelle et s’appuyer sur les prix littéraires pour porter leurs revendications
- Faire de la SGDL un acteur clef de l’EAC (éducation artistique et culturelle)
- Renforcer la place des auteurs dans tous les débats de société

Le communiqué ne présente pas d'enveloppe ni de calendrier.

TEMPS DE LECTURE: 2 minutes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLES LIÉS