Thalia parie-t-elle dangereusement sur le livre électronique ?

Par : Christina Sztajnkrycer

27/04/2017

Contre toute attente, la librairie allemande Thalia s’est lancée dans la vente des livres électroniques tandis que le succès du livre électronique paraît être en recul.

Cette librairie, qui se consacrait auparavant au livre papier et acheté en magasin ou commandé en ligne, est une des premières en Europe à se lancer dans l’industrie du livre électronique et à franchir la frontière entre librairies traditionnelles physiques et librairies virtuelles, comme Amazon. Depuis la création du groupe Tolino Allianz en 2012, qui a regroupé quatre des plus grandes librairies en Allemagne avec la participation de Deutsche Telekom, et la vente des liseuses électroniques de la marque Tolino, la librairie Thalia semble avoir pris la décision de miser sur la technologie du futur. 

Les livres électroniques chez Thalia sont à vendre sur leur site ou sur place dans leurs boutiques à travers l’Allemagne, l’Autriche, et la Suisse. Dans leurs magasins, les clients de Thalia peuvent tout simplement acheter un livre électronique et recevoir, en échange, un code. Puisque l’accès à Internet est disponible dans les boutiques Thalia, les clients ont la possibilité de télécharger leur livre électronique dès l’achat sur un ordinateur portable, une tablette, un smartphone ou leur liseuse Tolino, dont la première génération Tolino Shine, a été mise en vente en 2013 et dont la dernière version Tolino Vision 4 HD est désormais disponible.  

Le monde de l’édition et du livre devrait-il s'étonner de cette initiative surprenante ? Selon les sondages annuels de la compagnie Nielsen de 2015 et de 2016, la vente des livres électroniques est en baisse aux États-Unis par rapport à la croissance de la vente des livres traditionnels. Il y a pourtant de quoi débattre au sujet du succès ou de l’échec du livre électronique. Le géant américain Amazon insiste sur le succès du livre électronique, même si les chiffres de vente communiqués par le New York Times semblent en baisse de 21,8 % pour le premier trimestre de l’année 2016. 

En Allemagne, la tendance paraît lester non-seulement en faveur de la version électronique, mais surtout en faveur d’une version allemande. La grande différence entre les livres électroniques lus sur une liseuse Tolino ou sur un Kindle est le format dont ils se servent. Le Kindle utilise un format fermé et les livres électroniques ne peuvent que s’acheter sur le site de Amazon et être lus sur un Kindle. Les liseuses Tolino utilisent le format ouvert de ePUB et acceptent des livres électroniques achetés chez divers vendeurs. Cette option offerte par Tolino permet aux lectures de s’acheter un livre non seulement chez Thalia et les trois autres partenaires principaux du groupe Tolino Allianz, mais aussi auprès de tout vendeur qui offre des versions électroniques.

Pourtant, pour les librairies allemandes, dont la vocation première était la vente de livres en papier en boutique, s’agit-il vraiment de concourir le Kindle du géant américain, Amazon, dont le but est de convaincre les lectures de délaisser le livre traditionnel en faveur du livre électronique ? Il est possible que les librairies allemandes, dont Thalia, ne veulent en finir avec le livre traditionnel, mais plutôt offrir une option électronique aux passionnés de la littérature achetée en boutique. La librairie Thalia semble parier sur l’exception de l’expérience en boutique pour le succès du livre électronique bien que son futur paraisse de plus en plus incertain.

TEMPS DE LECTURE: 2 minutes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

ARTICLES LIÉS