BookNet Canada publie le premier état des lieux sur les librairies indépendantes du pays

Par : Rachèle Rodier

11/09/2019

Le 9 septembre, BookNet Canada a rendu publique son étude sur les librairies indépendantes du pays en 2018, leurs ventes, leurs sources de revenus, leurs défis : un regard approfondi sur le marché, qui se veut au service des libraires, en vue « d’une plus grande coopération ».

Selon le rapport, 33 % des libraires indépendants ne font pas partie d’une association de professionnels du secteur. 68 % des librairies existent depuis plus de 15 ans, 73 % des libraires louent leurs locaux, en moyenne entre 5 925 et 4 800 dollars canadiens mensuels (entre 4 087 et 3 311 euros).

Charges et dépenses

54 % des dépenses en 2018 ont été consacrées à l’achat de livres, dont 62 % dédiées à l’achat de livres neufs. Alors que les charges opérationnelles ont représenté 37 % des dépenses, dont les employés (37 %) et le loyer (20 %).

Chiffre d’affaires

En 2018, 87 % du chiffre d’affaires des librairies indépendantes provenait des ventes en magasin, dont 37 % des nouveautés mises en avant et 31 % concernant les nouveautés moins mises en avant.

Sur les étagères …

69 % des livres et produits stockés dans les librairies ne sont pas en langue anglaise. Tous les libraires possèdent des titres ou des produits en langue française, 59 % en espagnol et 28 % en Cri (peuple vivant en Amérique du Nord).

Le retour sur investissement (ROI) concernant les livres canadiens ou au sujet du Canada est positif pour plus de 86 % des librairies. Ainsi, 50 % des libraires ont augmenté leur nombre de titres dans cette catégorie entre 1 et 10 % en 2018 (par rapport à 2017).

Quels leviers marketing tractent les ventes ?

Au sein des librairies nombreux sont les événements à avoir été mis en place afin d’enregistrer des ventes : la promotion dans le cadre d’une sortie de livre (79 %), les lectures publiques (74 %).

En dehors des enceintes du magasin, on retrouve les ventes réalisées sur les foires et salons (74 %), lors des lancements (79 %), des dédicaces (72 %) et des lectures publiques (70 %).

Les librairies profitent également des réseaux sociaux (Facebook, TripAdvisor et Instagram) et des envois de newsletters.

Quelle place pour les offres et autres promotions marketing ?

86 % des librairies offrent une réduction à leurs employés sur les achats de livres, et 74 % des libraires proposent également une réduction aux enseignants et aux libraires.

50 % des librairies ont proposé en 2018 une offre lors du Boeing Day (lendemain de Noël) et 35 % en ont fait de même pour Noël. Cette même année, un quart des libraires ont participé au Black Friday (23 novembre) et Cyber Monday (26 novembre).

Le personnel en librairie

En 2018, 72 % du personnel présent dans les librairies indépendantes était constitué de salariés permanents, et 24 % de travailleurs saisonniers. Sur l’intégralité des permanents, 55 % étaient cependant à mi-temps.

Accessibilité - Inclusion - Diversité

93 % des librairies ont des allées suffisamment larges pour le passage d’un fauteuil roulant ou d’une poussette. 67 % des magasins possèdent des toilettes unisexe ou non-genrées.

5 % des libraires font appel à des interprètes en langue des signes (américaines) lors de leurs événements, et 11 % cherchent à en avoir un(e).


L’intégralité de l’état des lieux est à retrouver ici.

TEMPS DE LECTURE: 2 minutes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLES LIÉS