Electre élargit son offre pour les professionnels du livre

Par : Angèle Boutin

11/09/2018

Electre Data Services (EDS), la nouvelle marque d’Electre, veut accompagner « l’évolution des usages de nos clients, influencés par la transformation numérique ».

Selon Christophe Chmiel, directeur exécutif data services et systèmes d’information chez Electre SA., interrogé par Livres Hebdo (filiale d’Electre SA.), ce changement de cap s’explique par le fait que « les ventes en ligne, l’utilisation mobile, les réseaux sociaux sont bien plus développés que lors de la sortie de la dernière version d’Electre, qui reste la plus quantitative des bases bibliographiques du marché, mais qui doit s’ouvrir à tous ces nouveaux besoins ».

EDS, parce que le « socle est la data », propose une offre autour de deux pôles : faciliter l’acquisition et la diffusion du livre, et les prestations telles que l’audit et la formation.

L’application mobile d’Electre est désormais reliée au compte abonné de son utilisateur pour faciliter l’achat et la prospection des professionnels : « Un bibliothécaire qui réalise ses commandes directement en librairie, ou découvre dans un salon des livres qu’il juge intéressants pour son fonds, peut enregistrer la notice [en scannant le code-barre du livre] dans un panier, pour une acquisition ultérieure des ouvrages auprès de son libraire fournisseur ».

La base Electre s’ouvre également à de nouveaux acteurs comme TonBookToo, une application qui propose de créer du lien social à travers le prêt, le don ou la vente de livres.

Une nouvelle plateforme pour les bibliothèques et les libraires

La plateforme Livres choisis devra, quant à elle, permettre aux clients de la base de créer facilement des sites capsules bibliographiques par thématiques, en partant des notices de la base à l’occasion d’un évènement ou d’une dédicace d’auteur. Cette plateforme permettra aux librairies et bibliothécaires organisant une rencontre avec un auteur, de mettre en place une vitrine numérique en lien avec le thème de la manifestation : « le but est d’aider les professionnels à communiquer en utilisât la richesse de nos données ».

Une veille thématique hebdomadaire ou mensuelle verra le jour, pour n’importe quel client afin d’évoluer « vers plus de souplesse, de services à la carte, ou en dehors de l’abonnement, qui ne sera plus la seule condition d’accès ».

D’autres offres sont en cours de réflexion, et des audits de qualité des métadonnées sont à prévoir pour améliorer la circulation et la visibilité des notices.

Source et crédits illustrations : Livres Hebdo

TEMPS DE LECTURE: 2 minutes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

ARTICLES LIÉS