États-Unis : les ventes de livres reliés et poche progressent au détriment des ebooks

Par : David Moszkowicz

02/11/2018

La tendance se confirme encore, avec des ventes de livres numériques qui ne cessent de décliner outre-Atlantique.

De janvier à septembre, les ventes d’ebooks ont globalement reculé de 3,9 %, pour un chiffre d’affaires de 770,9 millions de dollars (674,4 millions d’euros). Alors que les ventes de livres reliés ont progressé de 6,2 % sur les 9 premiers mois de l’année, pour atteindre 1,9 milliard de dollars de recettes (1,68Md €) et les livres de poche ont progressé de 2,2 % à 1,928 milliard de dollars (1,71 Md€).

Si le déclin de l’ebook est modeste au regard du recul des ventes de livres audio sur support physique (-25,9 %), ce dernier est à relativiser, compensé par le téléchargement de livres audio numériques encore en hausse de 37,4 %, pour un chiffre d’affaires de 336,6 millions de dollars (294 millions d’euros).

Selon GoodEReader la progression des ventes de livres physiques a été ralentie par le léger recul du secteur éducatif (-1,4 %).

Ces chiffres ne prennent pas en compte les ebooks de l’auto-édition, empêchant par cela une compréhension de fond de la tendance : à savoir s’il s’agit bien d’un recul constant des ventes de livres numériques, ou seulement de ceux issus des maisons d’édition.

Crédit image : CC0 Creative Commons

TEMPS DE LECTURE: < 1 minute

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

ARTICLES LIÉS