La Book Industry Charitable Fondation est un « filet de sécurité » pour les libraires

Par : Claire Chave

25/03/2019

Depuis sa création en 1996, la Binc a aidé plus de 7 400 librairies américaines et octroyé une aide et des bourses d'un montant total de 6,6 millions de dollars (5,83 millions d'euros).

La création de la Book Industry Charitable Fondation remonte à 1996, année où les employés et les cadres du Border Group ont crée la Border Group Foundation (BGF), destinée à aider les librairies en difficulté financière. 

La fondation a été financée par les contributions des dirigeants, les cotisations salariales des employés et les dons d’éditeurs et de fournisseurs. À sa fermeture en 2011, l’organisation qui était alors une société à responsabilité limitée, a décidé d’utiliser les fonds accumulés pour poursuivre son travail de « filet de sécurité » pour les libraires.

« Nous voulions utiliser l’argent de la fondation pour laisser un héritage positif à Borders et étendre nos efforts à travers le pays », a déclaré Pam French, qui a débuté dans la fondation en 2009 et en est actuellement la directrice. Ainsi, le 1er janvier 2012, BGF a officiellement changé de nom et s’appelle désormais Binc. 

Et Pam French de rajouter que l'objectif est de « voir si un organisme de bienfaisance est ce dont l’industrie du livre a besoin ou souhaite », tout en démontrant « que Binc pourrait réaliser cette mission ».

La fondation Binc a un budget de 800 000 dollars (soit 707 368 euros) par an et compte parmi ses donateurs huit des dix plus grands éditeurs du pays.  Par ailleurs, les cinq plus grands éditeurs et Ingram (distributeur et imprimeur à la demande), représentent à eux seuls environ 18 % du budget de la Binc. Les autres contributeurs sont les libraires, les auteurs et les distributeurs. 

La fondation entretient des liens étroits avec l’American Booksellers Association et les associations régionales de vente de livres. L’un des objectifs de la Binc est de sensibiliser davantage de libraires à ses services.

Oren Teicher, le directeur de l’American Booksellers Association, admet admirer la vocation de l'association : « en peu de temps, la Binc est devenu une bouée de sauvetage indispensable pour les libraires du pays ».

La Binc propose une gamme de programmes, dont une offre d’assistance financière aux libraires confrontés à des difficultés imprévisibles. En 2018, la Binc a ainsi octroyé 73 subventions d’une valeur de 155 735 dollars (soit 137 702 euros) pour aider 140 librairies.

Un programme d’aide en cas de catastrophe en librairie a également été mis en place après une phase pilote de 2017 à 2019. Ce programme est déjà venu en aide à 11 librairies pour un budget total de 76 000 dollars (soit 67 212 euros).

En 2018, la Binc s’est associée à Humble Bundle, un site qui permet de faire des dons de manière ciblée. La campagne a permis de récolter 100 000 dollars (soit 88 437 euros).

Le budget de la fondation pour 2019 prévoie une hausse 13 % des aides financières. Kathy Bartson a toutefois déclaré que cela ne couvrirait pas la totalité des demandes.

 

Source : Publishers Weekly

TEMPS DE LECTURE: 2 minutes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

ARTICLES LIÉS