La nécessité de se tourner vers les adolescents – 65ème congrès de l’ABF

Par : Lucile Payeton

06/06/2019

Au cours de la conférence « Les adolescents.es, un public aux frontières multiples » (modérée par Mina Bouland, responsable de la commission jeunesse de l’Association des bibliothécaires de France), les bibliothécaires de l’assistance ont été invités à s’interroger sur la place de l’adolescent dans la société et sur comment rendre la bibliothèque accessible à ce public dont les pratiques culturelles se passent majoritairement sur Internet et sur les smartphones.

La thérapeute et formatrice Carole Ngallé Miano a ouvert la conférence sur l’adolescence, en rappelant l’importance du soutien des adultes (parents et professionnels) dans cette période de construction, physiologique et psychique.

Elle a ainsi rappelé que la mission principale de l’adulte comme accompagnateur dans cette période de fragilité que « l’adolescent doit être pris dans ce qu’il est et non dans ce que l’on souhaite qu’il soit. »

Mina Bouland a aussi expliqué quelles postures adopter face à un adolescent qui cherche sa place, ses limites, son identité, afin de mieux l'appréhender et de l’aider à naviguer dans la société .

Dans une démarche d’inclusion et d’attractivité, Cécile Haugel (responsable de la médiathèque Maurice Delange de Honfleur) a présenté un projet de comité de lecture ados. Mis en place en 2011 et ayant pour objectif de promouvoir la lecture plaisir sans règles et sans obligations, quinze adolescents sont invités chaque année à participer à la vie de la médiathèque, et à l’extension des collections de l’espace adolescents.

Au travers de nombreux rendez-vous tout au long de l’année, les adolescents et les bibliothécaires sélectionnent les futurs titres qui viendront grossir les collections de la médiathèque.

La présentation du projet de comité de lecture ce Cécile Haugel a permis de présenter différentes techniques de captation du public adolescent, notamment le lancement d’un blog dédié au comité, et l’importance du numérique pour toucher ce public en particulier.

L’utilisation du numérique a en effet été abordée plus longuement par Anne-Gaëlle Gaudion. La bibliothécaire et formatrice a exposé les différentes pratiques des adolescents - issus de la génération « smartphone natives » - sur Internet et les réseaux sociaux.

Elle a interpellé les professionnels sur la nécessité de se renseigner sur l’utilisation des réseaux sociaux, afin d’établir un dialogue avec leur public jeune et de l’attirer, mais surtout de le comprendre.

Parce qu’ils sont issus d’une « génération qui a toujours connu les smartphones » et qu’ils passent près de 15 heures par semaine, elle a aussi souligné l’importance des applications mobiles et leur utilisation quotidienne, presque constante par les adolescents. Anne-Gaëlle Gaudion a aussi incité les bibliothécaires à se montrer sur les réseaux et à les utiliser de manière réfléchie (quels usages pour quels réseaux).

 

TEMPS DE LECTURE: 2 minutes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLES LIÉS