Les ventes de livres politiques ont doublé en deux ans au Royaume-Uni

Par : Claire Chave

12/03/2019

Selon les chiffres révélés lors du Salon du livre de Londres lundi, les romans politiques connaissent la plus forte croissance dans la catégorie des non-fiction avec 1,8 millions de livres vendus.

Les livres les plus vendus sont Fire and Fury de Michael Wolff qui a rapporté presque 2,5 millions de livres sterling (soit 2,9 millions d’euros) et Why I’m No Longer Talking To White People About Race de Reni Eddo-Lodge, vendus plus de 1.000.000 d’exemplaires.

Selon Nielsen Book, les ventes livres politiques ont rapporté 20,4 millions de livres sterling (soit 23,9 millions d’euros), contre 11,7 millions de livres sterling (13,7 millions d’euros) en 2016 pour une croissance de 170 % en deux ans.

Waterstone, la plus importante chaîne anglaise de librairies, a annoncé avoir vu ses ventes de livres politiques monter en flèche dans les mois précédents le vote pour le Brexit, avec des milliers d’ouvrages écoulés sur l’Europe et le référendum.

Le vote en juin suivi des élections aux Etats-Unis ont incité les éditeurs à publier des livres en lien avec l’actualité. En novembre 2018, Waterstone a déclaré avoir vendu plus de livres politiques cette année que lors des deux précédentes, avec des ventes de romans politiques en hausse de plus de 50 %.

« Les questions politiques sont devenues plus urgentes … l’ascension stratosphérique des titres politiques est tout simplement une réponse naturelle à ce qui se passe dans le monde », a déclaré Clément Knox, acheteur de romans politiques chez Waterstone cité par The Guardian.

TEMPS DE LECTURE: 1 minute

Commentaires sur “Les ventes de livres politiques ont doublé en deux ans au Royaume-Uni

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLES LIÉS