Royaume-Uni : la baisse des ventes de livres Jeunes Adultes inquiète les auteurs

Par : Caroline Garnier

28/02/2019

Les ventes d’ouvrages destinés aux 12-18 ans ont enregistré l’année dernière leur niveau le plus bas depuis onze an. Une situation qui pousse les écrivains britanniques à se retirer de ce segment mais qui suscite également l’inquiétude des experts, qui craignent des retombées négatives sur le niveau d’alphabétisation.

Les ventes de livres pour Jeunes Adultes ont chuté de 6,2 millions de livres sterling (7,24 millions d’euros) à 22,5 millions de livres sterling (26,27 millions d’euros) en 2018, soit une baisse de 26,1 %. 

Cette sévère baisse survient après plusieurs années de prospérité avec notamment les adaptations cinématographiques des best-sellers Hunger Games de Suzanne Collins ou encore la série Divergente de Veronica Roth.

La romancière Sally Nicholls affirme que « la plupart des auteurs pour Jeunes adultes au Royaume-Uni quittent ce segment pour écrire des ouvrages à destination des enfants ou des adultes », en raison des faibles demandes mais aussi des rémunérations médiocres, où certains auteurs se retrouvent à proposer un texte intégral pour seulement 1 000 livres sterling (1.167 euros). « Ce n’est pas durable, c’est insultant » s’indigne l’autrice.

Une étude réalisée par The Bookseller montre que les adolescents se tournent davantage vers des écrivains américains. Ainsi, le titre Young Adult le plus vendu l’année dernière est le thriller de l’américaine Karen McManus, One of Us is lying. Un seul auteur britannique figure dans le top 10 2018 des livres jeunes adultes les plus vendus : Goodnight Mister Tom, Michelle Magorian.

« Il y a toujours une ignorance généralisée sur ce qu’est la littérature Jeunes adultes (« Ce sont tous des vampires! »). Elle occupe une place difficile entre les livres pour enfants et adultes, et dans l’ensemble, les seuls livres qui obtiennent beaucoup de promotion sont les américains. (…) Je pense que c’est triste si toute la culture des jeunes est filtrée du point de vue américain. Cela signifie que les enfants britanniques se sentent moins concernés par leur pays et leurs expériences », affirme l’autrice Keren David.

Jake Hope, consultant en livres pour enfants, déplore quant à lui que les éditeurs fixent les prix des titres Jeunes Adultes au même montant que les livres pour adultes, soit environ 7,99 livres sterling (9,33 euros).

La baisse des ventes d’ouvrages jeunes adultes s’accompagne par la même occasion d’une diminution des prêts de livres dans les bibliothèques publiques. Ainsi, la School Library Association estime qu’au moins 1 0000 exemplaires ont disparu des rayons depuis 2006. Une situation causée par une volonté des établissements de faire des économies. 

Les experts craignent que ces facteurs aient un impact à long terme sur les habitudes de lecture des plus jeunes. « Lire est un formidable égalisateur et constitue le plus grand levier de changement social. Mais pour y parvenir, il faut avoir accès aux livres », précise Jake Hope.

 

Source : The Guardian

TEMPS DE LECTURE: 2 minutes

Commentaires sur “Royaume-Uni : la baisse des ventes de livres Jeunes Adultes inquiète les auteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

ARTICLES LIÉS