Australie : de nouveaux guides pour adapter les contenus des éditeurs aux lecteurs handicapés

Par : Lucile Payeton

16/05/2019

L’Australian Inclusive Publishing Initiative (AIPI) a annoncé la semaine dernière, le lancement de guides et d’un canal de distribution de ressources et outils en ligne destinés aux lecteurs souffrants de déficiences visuelles, lors d’une conférence à l’Institut pour les éditeurs professionnels (IPEd), à Melbourne.

L’Australian Inclusive Publishing Initiative (AIPI) - initiative australienne pour une édition inclusive (AIPI), lancée en 2016 par Bill Kasdorf (expert international en accessibilité aux livres) - a vocation de rendre plus accessible les livres aux personnes ayant des difficultés avec le format papier, et de favoriser l’accessibilité de tous les formats, papier, audio, mais aussi en braille, en polices de caractères agrandis.
 
Les actions de l’association ont été reconnues par l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) et par l’International Publishers Association (IPA, association internationale des éditeurs).
 
Deux guides ont été lancés dans le cadre de cette initiative, et se présentent avec l’objectif d’informer le milieu de l’édition et les éditeurs de ce à quoi ils sont tenus en matière d’accessibilité pour les personnes ayant des difficultés à lire. Également visés : les travailleurs handicapés et les agents de droits d’auteur,
 
Les nouveaux guides viennent d’être publiés et sont désormais disponibles en plusieurs formats sur le site de l’initiative australienne pour une édition inclusive. 
 
Proposer des solutions pour tous les lecteurs 
 
L’AIPI veut ainsi proposer des solutions aux 22% d’Australiens ayant des difficultés de compréhension et de lecture avec le format papier. Sont concernées les personnes malvoyantes/non-voyantes, mais aussi les personnes atteintes de dyslexie. 
 
Nick Gleeson, auteur et porte-parole de la communauté malvoyante et membre de la Commission de l’Agence du droit d’auteur, s’est exprimé lors du lancement des guides : « Presque toute ma vie, [la lecture] a toujours été très limitée, et chère aussi. Un livre récemment publié peut être accessible seulement 6 à 12 mois après sa sortie, et là alors, il n’est accessible qu’en format audio ou en braille ». 
 
Parmi les guides publiés, l’un d’eux a été écrit par Jane Curry, directrice de Ventura Press et de l’association des éditeurs australiens (APA, Association of Australian Publishers), membre de la Commission de l’Agence du droit d’auteur. Celle-ci s’est exprimée lors du lancement : « Nous voulons remettre en question la suffisance avec laquelle les voyants abordent le domaine de l’édition et des livres. La majorité des personnes à la tête de maisons d’édition sont certes voyantes, mais nous avons le devoir moral et professionnel de nous assurer que nos livres sont accessibles à tous ». 
 
 

TEMPS DE LECTURE: 2 minutes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLES LIÉS