Hachette UK : l’écart salarial entre hommes et femmes est de 20,1 % pour 2018

Par : Caroline Garnier

18/04/2019

Hachette UK vient de publier son rapport 2018 sur l’écart de rémunération entre hommes et femmes, révélant une différence salariale en baisse mais qui reste néanmoins importante.

Depuis l’année dernière, le gouvernent britannique demande à toutes les entreprises du pays, de plus de 250 employés de réaliser annuellement un rapport comparant les revenus moyens perçus par les hommes et les femmes au sein de l’organisation. Hachette UK a décidé d’inclure toutes ses branches afin de réaliser un rapport aussi précise que possible. 

En 2018, l’effectif du groupe Hachette était composé à 66,9 % de femmes et à 33,1 % d’hommes. On note une légère progression de la proportion féminine par rapport à 2017 où elles représentaient 66 % des employés contre 34 % d’hommes. 89 % des personnes en temps partiel, sont des femmes (sans qu’aucune précision ne soit apportée à ce sujet). 

Six branches du groupe, à savoir, Hachette Children’s Group, Headline, Hodder Education, Hodder & Stoughton, Orion Book Group et Octupus, sont dirigées par des femmes, tandis que les cinq autres, Bookouture, Hachette Distribution, Little, Brown Book Group, John Murray Press et Quercus, le sont par des hommes.

Une supériorité numérique féminine, qui n’est cependant pas observée au sein du conseil principal de Hachette UK, qui comporte 5 membres féminins contre 6 masculins. Même tendance pour le comité exécutif, qui depuis l’arrivée de Melanie Tansey, comptabilise 2 femmes pour 5 hommes.

Au cours de l’année, 146 personnes ont été promues, dont 76 % de femmes, et 412 personnes ont été recrutées, dont 71 % de femmes. 

Écart salarial 

Concernant les disparités de salaires, le groupe souligne un écart plus restreint entre les revenus moyens touchés par les hommes et les femmes, par rapport aux données de 2017 : de 0,6 % (2018) contre 1,3 % l’année d’avant. Une baisse due à l’acquisition de trois compagnies par le groupe : Jessica Kingsley Publishers, Summersdale et Kyle Cathie.

Hachette UK seul enregistre un écart salarial de 20,1 % en 2018 contre 24,7 % en 2017. Une amélioration notable en un an due à une augmentation du nombre de femmes dans les quartiles de salaires moyens et supérieurs. La disparité reste élevée compte-tenu de la forte présence d’hommes à des postes à responsabilités dans l’entreprise et à la proportion plus importante de femmes dans les quartiles de salaires inférieurs (79,2 %) et moyens (78,9 %), même si elle est en baisse.

Le groupe éditorial a précisé qu’il s’engageait à ce que d’ici 2020, le premier quartile des salaires soit davantage représentatif de la proportion de femmes présentes dans le groupe (66,9 %), tout en précisant qu’il allait continuer d’oeuvrer pour réduire l’écart salarial.

Les détails du rapport fournit par Hachette Uk sont consultables sur leur site. Il est également d’ores et déjà possible de retrouver le rapport national 2019 sur l’écart des salaires entre hommes et femmes en Grande-Bretagne, incluant les données de Hachette UK.

Source :  Hachette UK

TEMPS DE LECTURE: 2 minutes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLES LIÉS