Le chiffre d’affaires de l’édition britannique a reculé de 2 % en 2018

Par : Lucile Payeton

27/06/2019

L’association des éditeurs britanniques (PA) a publié hier son rapport sur les chiffres clés de l’édition de l’année 2018, révélant un chiffre d’affaires de 6 milliards de livres sterling (6,6 milliards d’euros).

La chute des ventes de livres

Au global, les ventes de livres (papier et numérique) ont reculé de 4 % en 2018, pour un chiffre d'affaires de 3,6 milliards de livres sterling (4 milliards d’euros). 

Ce recul se constate à la fois à l’échelle du Royaume, et à l’échelle internationale. Les ventes ont en effet baissé de 5 % dans le pays, totalisant 2 milliards de livres sterling (2,2 milliards d’euros) de chiffre d’affaires l’an dernier. Les livres britanniques se sont aussi moins bien exporté qu’en 2017, avec un recul de 3 %.  

Le paradoxe du livre papier britannique 

Les ventes de livres papier ont reculé de 5 %, en 2018, représentant un total de 2,9 milliards de livres sterling (3,2 milliards d'euros). Néanmoins, le livre papier continue de s'exporter à l’étranger, notamment en Amérique du Nord, où l'export a progressé de 6 % par rapport à 2017, ce qui donne un chiffre d’affaires de 128 millions de livres sterling (142 millions d’euros) en 2018.

L'Asie du Sud et de l'Est sont aussi très demandeuses, où les exportations ont augmenté de 6 %, pour un chiffre d'affaires total de 263 millions de livres sterling (293 millions d’euros).

Les exports représentent, en effet, 59 % du chiffre d’affaires des ventes, soit un montant de 3,5 milliards de livres sterling (3,9 milliards d’euros).

L’ascension du numérique 

Si les ventes de livres ont globalement baissé en 2018, le numérique continue d’attirer les consommateurs britannique : +8 % des ventes de livres numériques au Royaume-Uni, cumulant un chiffre d’affaires de 394 millions de livres sterling (439 millions d’euros). 

L'audio a connu la progression la plus impressionnante en 2018. Les ventes de livres audio téléchargeables à l’unité ont augmenté de 43 %, représentant un chiffre d’affaires de 69 millions de livres sterling (77 millions d’euros). 

À ce sujet, le président de l’association, Stephen Lotinga estime dans le rapport que « Les livres audio ont augmenté de manière phénoménale, alors qu’un nombre toujours plus croissant de lecteurs se tournent vers eux pour apprécier la lecture de manière plus adéquate avec les nouvelles technologies ».

Le document est consultable sur le site de la PA.

TEMPS DE LECTURE: 2 minutes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLES LIÉS